SPORTS D'HIVER A RISOUL

Du 04 au 11/03/2017

> Photos paysages
> Photos people

Une semaine de sports d'hiver dans la station de Risoul, dans laquelle je m'étais déjà rendu en 2003, mais je n'avais plus énormément de souvenirs du domaine en lui-même, si ce n'est qu'il y avait beaucoup de sapins ! La station est quand même bien plus loin par rapport à toutes les autres stations des Alpes du Nord dans lesquelles on a l'habitude d'aller, il faut compter au moins 2h de route en plus, soit minimum 11h en roulant bien.

La météo annonçait de la neige pour notre arrivée, je m'étais entraîné à mettre les chaînes la veille, mais elles ont pu finalement rester dans le coffre... de justesse ! Car il neigeait bel et bien lorsqu'on a entamé la montée finale, avec en musique de fond la BO d'Edward Schissorhands, un must quand il neige ! Je pense que si on était arrivés 1h plus tard, ça n'aurait sans doute pas été si simple.

Dimanche matin, 1° lever, sous un soleil radieux ! Et comme il a neigé la veille et durant la nuit, la poudreuse est bien présente partout, on ne peut pas rêver mieux, mais ça ne va malheureusement pas durer...

Une première photo panoramique prise environ à mi-hauteur du domaine de Risoul, à environ 2400m, soit 600m plus haut que la station.

Après 3 bonnes heures de ski dans des conditions parfaites, le temps se dégrade de façon assez brutale. La neige, le vent et le brouillard font leur apparition en force en l'espace de quelques minutes, on rentre à l'appartement.

Lundi matin. Il n'a pas arrêté de neiger depuis la veille, et ça continue ! Les conditions sont toujours déplorables : neige, visibilité très réduite et grosses rafales de vent ! On en profite pour dormir plus longtemps, on verra si ça s'améliore.

13h30, on dirait que ça se calme un peu, et le soleil fait même une petite percée ! On en profite et sort vite les skis, mais force est de constater que ce n'était sans doute que temporaire, car on n'a pu profiter d'un légéer rayon de soleil que pendant une dizaine de minutes. Néanmoins comme on est dehors, on se dit qu'on va quand même skier un peu et on entame une montée vers la partie est du domaine. TRES MAUVAISE IDEE !! Tant qu'on était au milieu des sapins, ça allait encore car on était plus ou moins protégé du vent, mais un peu plus haut, c'était un vrai enfer blanc. Visibilité nulle (10m tout au plus), et un vent vraiment très fort, qui soufflait la poudreuse, en plus de la neige qui tombait.

Arrivés au sommet du tire-fesses, on regrette vraiment d'être montés jusque là ! Un peu bizarre que le domaine n'ait pas été complètement fermé d'ailleurs, car les conditions étaient vraiment désastreuses. On essaye tant bien que mal de repérer les balises des pistes pour redescendre au plus vite vers la station, mais c'est franchement pas évident, car on ne voit vraiment rien, et il y a tellement de poudreuse qu'on ne fait plus la différence entre les pistes et le hors-piste.

On finit par repérer des piquets, que l'on essaye de suivre en y allant très lentement. Quelques centaines de mètres plus loin, la visibilité devient un peu meilleure heureusement. On arrive en bas de la piste et là... on se rend compte qu'on n'a pas pris la bonne, on est dans un cul-de-sac, obligé de reprendre un tire-fesse pour remonter là-d'où on vient, afin de redescendre vers la station par une autre piste.

Retour dans l'enfer blanc donc, avec en prime un beau petit piège sur le parcours du tire-fesse : un énorme trou, évidemment imprévisible étant donné qu'on ne voyait rien. On a vraiment eu beaucoup de chance que personne n'ait lâché la perche, surtout moi vu que j'étais le premier.

Après un début de descente encore une fois très fastidieux vu les conditions, on finit par retomber sur la station, enfin ! Direction l'appartement, bien au chaud, on a franchement bien mérité notre apéro...

Mardi matin. La météo s'est enfin calmée ! Le ciel est encore couvert mais au moins on peut skier ! Et avec toute la neige qui est tombée en 2 jours, ça devrait être top !

Sommet du domaine de Risoul, d'où part la liaison avec le domaine de Vars. Ce sera pour les jours suivants, on va se contenter de rester côté Risoul aujourd'hui, c'est pas comme si on avait eu le temps de déjà tout explorer avec le peu qu'on a pu skier jusqu'ici !

Le ciel était encore assez voilé, mais le soleil ne devait pas être très loin, car on voyait quand même bien le relief. Et comme il faisait encore assez froid, la neige restait dans un état impeccable, probablement la meilleure journée de la semaine à ce niveau-là.

Mercredi matin, enfin un grand ciel bleu ! La journée s'annonce bien !

L'immeuble dans lequel on était (au centre), situé juste à côté d'une piste verte et d'un petit tire-fesse qui permettait de rejoindre les autres remontées. On n'était pas directement sur le front de neige, mais la résidence était tout de même "skis aux pieds", c'est le principal !

Paysage de véritables "dunes" de neige, au sommet du domaine de Risoul !

Première descente vers une des piste qui fait la jonction avec le domaine de Vars.

Station de Vars en vue, au centre de la photo.

Une vue sur la plus grosse partie du domaine de Vars, où les paysages sont assez différents par rapport au domaine de Risoul, ce qui plutôt pas mal.

Au loin une partie du lac du Serre-Ponçon, avec le pont qu'on a traversé lors de notre arrivée. Depuis ce pont, il nous a fallu encore +/- 1h de route avant d'arriver à Risoul, alors qu'on est à peine à un peu plus de 20km à vol d'oiseau !

Le champ de bosses pour surfeurs ! A première vue ça a l'air très excitant, mais en remontant la piste via le télésiège juste à côté, on se rend compte que les bosses sont vraiment énormes. Il vaut mieux laisser ça aux pros !

Retour du côté Risoul en fin d'après-midi, après une journée bien remplie ! On a enfin pu en profiter pleinement avec un grand soleil en prime, et une neige toujours impeccable !

Comme le dit le proverbe, quand le chat est parti, les souris dansent. C'est vrai aussi avec les skieurs et les dameuses !

Déjà l'avant-dernier jour ! Il fait toujours beau, même si le ciel est assez voilé par moments. Par contre, contrairement aux jours précédents, il fait très chaud, et on sent très bien que la neige commence à fondre cette fois. Surtout au matin en fait, mais bizarrement, ça s'est amélioré l'après-midi.

Le domaine de Vars, vu depuis le versant opposé, d'où partent quelques pistes.

Descente vers la hameau de Saint-Marie, un peu plus bas que Vars, à 1600m d'altitude. Malgré le fait qu'il fasse très chaud et que ce soit le point le plus bas du domaine, la neige est étonnament très bonne, bien meilleure que sur les autres pistes qu'on a prises pour arriver jusque là. Sans doute parce qu'il n'y a quasiment personne sur ce versant-ci, et puis aussi parce que la piste est assez pentue et orientée plein nord, on sent vraiment la différence.

Picnic au bord des pistes au lieu-dit "des chiens" (c'est juste nous qui l'avons appelé comme ça, vu que c'était le point de départ de randonnées en chiens de traineaux).

Retour sur Risoul en fin d'après-midi, où la neige était nettement meilleure qu'à Vars, à altitude égale. Probablement parce que les pistes du côté de Risoul sont globalement plus orientées vers le nord, ça se ressent assez fort.

Risoul by night !

Dernier jour déjà, encore sous un grand soleil, on se sera bien rattrapés du début de séjour assez pourri !

La célèbre piste du kilomètre lancé de Vars, utilisée pour les records du monde de vitesse ! On aperçoit un petit point noir au sommet, ainsi que 2 photographes en bas de la piste. On se dit qu'il va surement descendre. On s'arrête au bord de la piste pour regarder, mais rien ne se passe. Le type semble descendre tout doucement en parallèle, on ne comprend pas trop ce qu'il fait.

On finit par s'impatienter, et on repart skier quelques minutes pour finalement revenir par l'autre côté de la piste. Le type est toujours là, pas beaucoup plus bas, et comme nous, il y a pleins de gens qui regardent. On se dit qu'il va surement se passer quelque chose. Mais non, rien ne se passe ! On finit par s'en aller, en maudissant le type car on a perdu presqu'une heure à attendre pour rien !

Sommet du domaine Vars-Risoul, à plus de 2700m d'altitude, avec un très beau panorama à 270° !

On profite encore une fois de la vue, avant de redescendre une dernière fois vers la station ! Très chouette domaine en tout cas, assez varié niveau paysages, suffisamment grand pour ne pas s'embêter pendant une semaine, et ce n'est pas une "usine à skis" comme certaines autres stations. Le domaine côté Risoul est un peu plus petit que du côté de Vars, mais plus joli, de même que la station en elle-même, beaucoup plus conviviale (Vars est vraiment moche et n'est pas spécialement "skis aux pieds" à moins d'être sur le front de neige). Dommage que ce soit si loin par rapport à d'autres stations des Alpes !

> Photos paysages
> Photos people