ROAD TRIP USA - JOUR 11
COLORADO NATIONAL MONUMENT

09/06/2016

> Introduction et carte du voyage
> Jour 1 - Départ + Las vegas
> Jour 2 - Las Vegas
> Jour 3 - Zion National Park
> Jour 4 - Kodachrome Basin + Calf Creek Falls + Scenic Drive 12
> Jour 5 - Canyonlands National Park - Islands in the Sky + Corona Arch
> Jour 6 - Arches National Park
> Jour 7 - Rafting sur le Colorado + Dead Horse Point State Park
> Jour 8 - Canyonlands National Park - The Needles
> Jour 9 - Mesa Verde National Park
> Jour 10 - Durango-Silverton Narrow Gauge Railroad
> Jour 11 - Colorado National Monument
> Jour 12 - Route vers Jackson
> Jour 13 - Yellowstone National Park - secteur Old Faithful
> Jour 14 - Yellowstone National Park - secteur Norris
> Jour 15 - Yellowstone National Park - secteur Canyon
> Jour 16 - Yellowstone National Park - secteur Mammoth + Mt Washburn
> Les tops et les flops + best-of en photos
> Photos "people"

Au lendemain de notre journée en train, on reprend la voiture pour remonter vers le nord en passant par les montagnes du Colorado (enfin, une infime partie du moins). Peu de temps après avoir quitté Durango, on grimpe assez bien en altitude, jusqu’au Molas Pass, situé à 3300m, après lequel la route offre une très belle vue sur Silverton, 400m plus bas.

La route descend ensuite vers la ville, et bifurque vers une autre vallée. Quelques kilomètres plus loin, on sera bloqués plusieurs minutes à cause de travaux. On a déjà pu le remarquer plusieurs fois (et même déjà l’année d’avant), mais lorsqu’il y a des travaux sur la route, ils utilisent des "feux rouges humains" pour bloquer les voitures ! Entendez par là qu’il y a un type de chaque côté qui fait la circulation, au lieu d’un simple feu rouge. Dans un sens c’est pas plus mal car ils communiquent par talkie-walkie et donc ça permet de réguler le trafic en fonction du nombre de voiture de chaque côté. Autre particularité : ils n’hésitent pas à bloquer la circulation dans les deux sens à la fois pendant plusieurs minutes. Ca me donne l’impression que ça leur permet de travailler plus efficacement par rapport à chez nous.

Une fois passé le chantier, on grimpe encore un peu vers un autre col de montagne, le Red Mountain Pass. Il y a encore quelques congères de neige par endroits, mais pas tant que ça malgré le fait que la route culmine à plus de 3300m. Le paysage est assez joli, mais ça ressemble quand même assez bien aux Alpes dans l’ensemble.

La route redescend ensuite vers la petite ville d’Ouray, dont les bâtiments le long de la rue principale sont assez jolis, on dirait un peu un mix entre Durango, Silverton et San Francisco. Et puis le cadre est magnifique, la ville étant entourée de montagnes, avec une grande cascade bien mise en évidence pas très loin. On ne s’arrête pas car on a encore de la route, mais voilà une petite ville où je repasserais bien si l’occasion se représente, car du peu qu’on en a vu, ça a l’air vraiment très sympa ! On se contentera juste de refaire un plein d'essence, où le gars à la caisse me dit qu’il adore mon t-shirt de Weird Al Yankovic ! C’est un chanteur et acteur américain qui fait toutes sortes de parodies, je ne connais pas vraiment se degré de popularité aux USA, mais c’est surement beaucoup plus que chez nous de toutes façons !

Après avoir quitté les montagnes, le reste de la route vers Grand Junction est particulièrement inintéressant. La route est toute droite, il n’y a plus de relief, les montagnes qu’on a quitté finissent par complètement disparaître même dans le rétroviseur, plus rien à voir aux alentours, le genre de route assez ennuyante !

A l’approche de Grand Junction, on bifurque vers Colorado National Monument, dont la situation est un peu bizarre car le parc se situe vraiment aux abords de la ville, où tout est plat, puis subitement ça devient très montagneux. On entre par l’entrée est, qui est à mon avis l’entrée la moins empruntée, car il n’y a personne au guichet (d’autant plus que je pense que le parc en général n’est pas très fréquenté non plus comparé aux grands parcs de l’Utah). La route grimpe pas mal et on retrouve une dernière fois un style de paysage qu’on avait quitté depuis 3 jours, avec de grandes falaises aux teintes orangées et ocre, avec plus de verdure toutefois. Une fois arrivés sur le plateau, on s’arrête à quelques points de vue, mais pas tous car il y en a quand même beaucoup, souvent un peu semblables.

Le point de vue Independence Monument View se situe plus ou moins au centre du parc, et se trouve pile en face de la colonne rocheuse du même nom, qui représente LE symbole du parc. Il me semble apercevoir un petit point bouger au sommet de la flèche, et en y regardant plus attentivement, on aperçoit effectivement 2 alpinistes qui s’apprêtaient à atteindre le point culminant. Je pensais que c’était rigoureusement interdit, mais après lecture des panneaux touristiques, il semble que ce soit bel et bien autorisé, ce qui est assez étonnant.

On passe faire un petit tour au Visitor Center histoire de prendre quelques barres de céréales, car on n’a encore rien mangé de la journée, ainsi qu’une carte du parc avec les différentes randonnées. Mis à part les points de vue, le parc n’est pas très pratique à visiter. Il n’y a pas de randonnée "moyenne", elles sont toutes soit très courtes, soit très longues, et les plus longues traversent le parc d’un bout à l’autre, mais ne font pas de boucle. On se tâte pour descendre jusqu’à la base de Independence Monument puis faire demi-tour, mais on est déjà en milieu d’après-midi, il y a pas mal de dénivelé et la chaleur est encore une fois accablante. Ce sera donc pour une autre fois !

A défaut, on passe par les points de vue restant jusqu’à l’entrée ouest du parc. Une fois de plus, on voit vraiment très loin, le panorama est énorme, on se trouve face à une gigantesque plaine de plusieurs dizaines de kilomètres, mais on peut apercevoir autre chaîne de montagne au loin.

Après avoir fait les différentes points de vue, on revient vers le centre du parc pour y faire le Otto's trail, une petite balade de quelques centaines de mètres, qui permet d’avoir une autre vue sur Independence Monument, sur lequel on voit encore d’autres alpinistes.

Comparé aux autres parcs des jours précédents, celui-ci est vraiment très peu fréquenté, on n’a pas croisé grand monde. Il est pourtant très joli, mais à l’écart des circuits touristiques classiques, et puis au niveau randonnées, c’est assez limité. Le parc se compose principalement de points de vue panoramiques, mais c’est un peu redondant d’aller de l’un à l’autre en voiture, il manque le côté immersif.

En fin d’après-midi, on retourne à Grand Junction, où on avait réservé au Grand Vista Hotel. La réceptionniste à l’accueil est aussi sympa qu’une porte de prison, mais je crois que les clients avant nous l’avaient un peu énervée ! Après avoir pris la possession de la chambre, on va se prendre un petit apéro au bar Bailey’s Lounge situé au rez-de-chaussée de l’hôtel.

Ambiance sombre et déco très sympa, avec une chanteuse-guitariste qui se produit en live, tout ça a l’air très bien, c’est d’ailleurs un peu pour ça qu’on avait réservé dans cet hôtel-là ! Par contre au niveau du service, c’est pas top, il nous aura fallu pas moins de 15' pour que quelqu’un vienne prendre notre commande, alors qu’il n’y a presque personne. C’est très étonnant, car d’habitude les serveurs sont toujours au taquet pour nous demander toutes les 5' si tout va bien et si on veut re-commander quelque chose alors qu’on n’a même pas encore fini. Pas de carte de cocktails, mais la serveuse nous dit qu'on peut prendre un peu ce qu'on veut. On commande donc deux margaritas classiques, rien de bien exotique à priori, mais le résultat n’est franchement pas à la hauteur de nos espérances. Arf, l’endroit semblait parfait pour passer la soirée, mais vu l’accueil et notre déception, on décide finalement de partir (après avoir payé au bar directement, car impossible de choper une serveuse pour avoir l'addition).

On se dirige vers le Tepanyaki, un resto japonais situé à proximité immédiate, qu’on avait repéré depuis la fenêtre de la chambre. Le resto est assez bien rempli, avec plusieurs grandes tables en U au centre desquelles les chefs cuisinent directement devant les gens. On se prend un menu pour 2 avec entrée-plat-dessert, la formule à priori la plus "complète" proposée à la carte. L’entrée se compose juste de petites ailes de poulet frit, on peut dire que ça ne casse pas 3 pattes à un canard, on se croirait presque au KFC ! Le plat principal est un peu plus évolué tout de même, avec des crevettes, du steak et du saumon, accompagnés de riz et de légumes, le tout cuisiné en live juste devant nous. Bon c’est sympa, ça change un peu, mais dans le style, on a déjà vu beaucoup mieux.

Le plus étonnant, c’est qu’en général chez nous, c’est le genre de resto relativement cher, et où l’on passe quand même assez bien de temps (genre toute la soirée). Ici, c’était plutôt bon marché, et tout va très vite, on se croirait limite dans un fast-food, à la seule différence qu’ils cuisinent devant les gens. Pour preuve : à seulement 20h45, on était les derniers à partir !!

On repasse quand même prendre une bière et un whisky au Bayley's Lounge, en s’asseyant au bar cette fois, afin d’être servis plus vite. Il y a 3 gars morts bourrés à côté de nous, qui ont l’air de vrais boulets, et en guise d’animation, une soirée karaoké ! Les gens ne chantaient pas si mal en général, sauf l'animateur, qui poussait la chansonnette lorsqu’il n’y avait personne, mais c'était clairement le moins bon parmi tous ceux qu’on a vus !

> Introduction et carte du voyage
> Jour 1 - Départ + Las vegas
> Jour 2 - Las Vegas
> Jour 3 - Zion National Park
> Jour 4 - Kodachrome Basin + Calf Creek Falls + Scenic Drive 12
> Jour 5 - Canyonlands National Park - Islands in the Sky + Corona Arch
> Jour 6 - Arches National Park
> Jour 7 - Rafting sur le Colorado + Dead Horse Point State Park
> Jour 8 - Canyonlands National Park - The Needles
> Jour 9 - Mesa Verde National Park
> Jour 10 - Durango-Silverton Narrow Gauge Railroad
> Jour 11 - Colorado National Monument
> Jour 12 - Route vers Jackson
> Jour 13 - Yellowstone National Park - secteur Old Faithful
> Jour 14 - Yellowstone National Park - secteur Norris
> Jour 15 - Yellowstone National Park - secteur Canyon
> Jour 16 - Yellowstone National Park - secteur Mammoth + Mt Washburn
> Les tops et les flops + best-of en photos
> Photos "people"