ROAD TRIP USA - JOUR 5
CANYONLANDS - ISLANDS IN THE SKY + CORONA ARCH

03/06/2016

> Introduction et carte du voyage
> Jour 1 - Départ + Las vegas
> Jour 2 - Las Vegas
> Jour 3 - Zion National Park
> Jour 4 - Kodachrome Basin + Calf Creek Falls + Scenic Drive 12
> Jour 5 - Canyonlands National Park - Islands in the Sky + Corona Arch
> Jour 6 - Arches National Park
> Jour 7 - Rafting sur le Colorado + Dead Horse Point State Park
> Jour 8 - Canyonlands National Park - The Needles
> Jour 9 - Mesa Verde National Park
> Jour 10 - Durango-Silverton Narrow Gauge Railroad
> Jour 11 - Colorado National Monument
> Jour 12 - Route vers Jackson
> Jour 13 - Yellowstone National Park - secteur Old Faithful
> Jour 14 - Yellowstone National Park - secteur Norris
> Jour 15 - Yellowstone National Park - secteur Canyon
> Jour 16 - Yellowstone National Park - secteur Mammoth + Mt Washburn
> Les tops et les flops + best-of en photos
> Photos "people"

La nuit a été très bonne, on a tous les deux fait pleins de rêves bizarres ! Alors que 24h plus tôt, on se réveillait face aux falaises de Zion National Park, ici on est face à celles de Capitol Reef, bien éclairées par le soleil à cette heure matinale. C’est moins impressionnant car plus éloigné, mais ça a de la gueule quand même, et c’est toujours infiniment mieux que la vue depuis mon appartement à Bruxelles !

Le petit-déjeuner est encore une fois inclus dans le prix de la chambre, et il est franchement top. Il y a des plats salés (omelettes, saucisses, pommes de terre et sauce blanche – ils ont l’air très friands de ça là-bas), et sucrés (céréales, pain, muffins, cakes,...). Visiblement tout avait l'air fait maison, même les pâtisseries.

On entame notre matinée de route vers Moab, dont les 40 premiers kilomètres sont superbes ! On longe tout d’abord les falaises de Capitol Reef, à la couleur rougeâtre assez prononcée.

La route s’engouffre ensuite assez brutalement dans une sorte de canyon dans lequel le paysage change totalement de couleur, puisqu’on passe du rouge à l’ocre. Il n’y a pas réellement de point-de-vue auquel s’arrêter, mais on en prend vraiment plein la vue juste en roulant ! Un peu plus loin, on change encore radicalement de paysage, celui-ci devient beaucoup plus gris, et si l’on fait abstraction des quelques rares buissons ça et là, il a un aspect très "lunaire" (même si j’avoue n’avoir jamais été sur la lune pour comparer). Ce n’était pas spécialement "beau", mais très insolite tout de même.

Autant pendant cette première heure de route le paysage changeait tous les 10km, avec beaucoup de relief, autant pendant l’heure et demi suivante, c’est carrément l’inverse, puisqu’on se retrouve en plein désert, ça devient vite monotone ! En traversant la petite ville de Hanksville, on est assez étonnés de voir plusieurs vendeurs et réparateurs de bateaux !! Très surprenant vu l’endroit, étant donné qu’il n’y a pas spécialement de grosse rivière ou de lac à proximité immédiate.

La route 24 entre Hanksville et la Highway 70 est particulièrement inintéressante : elle est toute droite pendant des kilomètres, et il n’y a absolument rien à voir ! On aurait pu bifurquer vers Goblin Valley, mais on n’avait pas prévu d’y aller, et on ne voulait pas perdre trop de temps sur notre programme. La highway 70 n’est pas plus réjouissante, les alentours sont même assez moches, avec pleins de grosses lignes électriques partout, en gros il n’y a rien de beau à voir jusque Moab !

Quelques kilomètres avant d’arriver dans la ville, on tourne à droite vers le secteur "Islands in the Sky" de Canyonlands National Park. Ca grimpe pas mal avant d’atteindre le plateau, et il faut encore une petite demi-heure avant d’arriver à l’entrée du parc. On s’arrête au Visitor Center pour acheter un bidon d’eau, car il n’y a aucun point d’eau dans le parc.

Cette partie de Canyonlands comprend essentiellement des points de vue. Le premier d’entre eux après le Visitor Center est le Shaffer Point overlook, depuis lequel on a une vue impressionnante sur la Shaffer Road, qui descend le long de la falaise dans une succession de lacets, puis continue plus bas vers les bassins de potasse et le Colorado. Ce n’est pas une route à proprement parler, mais bien une piste. On voit quelques voitures qui descendent et qui remontent, et bien que ce soit un peu étroit par endroits, à première vue ça n’a pas l'air si terrible que ça. Ca nous aurait bien plu de descendre aussi, mais sans 4x4 ce n’est pas spécialement recommandé. D’après ce que j’avais vu sur Youtube avant de partir, la 2° moitié de la piste a l’air quand même en assez mauvais état ! On serait peut-être passé quand même avec notre petit SUV, mais on n’a pas pris le risque, car en cas de pépin, bonjour les ennuis avec l’agence de location et les assurances ! Bah, ça fera encore une occasion de revenir !

On continue la visite avec l’emblème du parc : Mesa Arch. Il est conseillé de venir la voir au lever du soleil, d’après les photos qu’on peut trouver sur le net, c’est vrai que ça a l’air magnifique. Mais pour être là à 6h du matin, il faut se lever de très bonne heure au beau milieu de la nuit ! N’étant pas spécialement des lève-tôt (en tout cas pas moi !), on se contentera de la vue avec le soleil au zénith. C’est moins impressionnant certes, mais c’est déjà très beau comme ça ! Il n’y a pas trop de monde dans le parc, et heureusement car il faut déjà avoir un peu de patience pour pouvoir photographier l’arche sans personne devant, en attendant que tous les touristes aient fait leur petit selfie (ce sera encore bien pire le lendemain à Arches...). Outre l’arche en elle-même, c’est aussi le paysage qu'on peut y voir à travers qui est particulièrement impressionnant. L’arche joue un peu le rôle d’une "fenêtre", offrant une vue époustouflante sur une petite partie de Canyonlands.

On reprend la route vers une autre curiosité locale : le Upheaval Dome. Une petite marche de quelques centaines de mètres (avec un petit dénivelé) permet d’accéder au sommet d’un grand cratère, dont les contours offrent une palette de couleur assez conséquente, renforcée par un ciel bleu bien dégagé. Etant en hauteur, on voit à des dizaines de kilomètres à la ronde, et on se sent vraiment tout petit dans cette immensité. C’était pas gagné car le ciel était très brumeux un peu plus tôt, au fur et à mesure qu’on s’approchait de Moab, mais il s’est heureusement dégagé très vite.

Arrêt suivant : le Green River Overlook, qui comme son nom l’indique, offre une vue sur la Green River, avant qu’elle ne rejoigne le Colorado quelques dizaines de kilomètres plus loin. Le panorama est encore une fois très impressionnant.

On enchaîne avec Grand View Point, le point-de-vue le éloigné de l’entrée du parc. Impossible d’aller plus loin, à moins de plonger dans le vide ! L’endroit porte très bien son nom, la vue est réellement grandiose ! En contrebas, on aperçoit très distinctement la forme des canyons creusés dans la gigantesque plaine, et au fond desquels se dressent un grand nombre de colonnes et de barres rocheuses, c’est assez original.

C’est encore le genre d’endroit où il est assez difficile d’imaginer les distances, tellement c’est gigantesque. Néanmoins, on aura la chance de voir passer un 4x4 sur une piste tout en bas, ça permet de se rendre beaucoup mieux compte de l’immensité du paysage.

Il est possible de marcher le long de la falaise, et le fait de faire ne serait-ce que quelques centaines de mètres un peu plus loin permet d’apprécier le paysage sous des angles un peu différents. Et encore une fois, le ciel étant bien dégagé, on voit vraiment à des kilomètres à la ronde, et je pense que ce que l’on aperçoit tout au bout n’est autre que les Needles, l’autre partie de Canyonlands, qu’on aura l’occasion de visiter 3 jours plus tard.

On termine notre petit tour avec Buck Canyon Overlook, à l’est du plateau, qui offre une vue sur un autre canyon assez insolite. Il y a un effet de perspective assez étrange qui fait qu’il est assez difficile d’en estimer la grandeur et la profondeur du canyon. Plus généralement, j’ai envie de dire que le paysage est difficile à "comprendre", dans le sens où on n’arrive pas bien à cerner le relief.

On avait éventuellement prévu d’aller à Dead Horse Point State Park qui se trouve juste à côté, mais on voulait y aller au coucher du soleil. Comme il n’est que 16h, qu’on a déjà fait les principaux points-de-vue de Canyonlands, et qu’on a encore plusieurs heures devant nous avant que la nuit ne tombe, on change un peu nos plans et on décide de redescendre vers Moab, on reviendra à Dead Horse Point un autre jour. On en profite pour déjà faire le check-in à l’hôtel pour les 3 prochains jours (Super 8, situé au nord de la ville), ainsi qu’un 2° plein d’essence : 27$ pour 11,5 gallons, encore moins cher que le premier plein !

Notre roadbook comprenait une activité un peu "bouche-trou" : un petit trail menant à Corona Arch et Bowtie Arch. Vu qu’on restait 3 jours à Moab, on ne savait pas exactement quand on aurait l’occasion d’y aller, c’était en fonction des autres visites plus prioritaires. Ca tombe bien, il est à peine 17h, voilà une petite balade parfaite pour terminer la journée ! Les 2 arches se trouvent à proximité de Moab (au nord-ouest), mais il faut connaître l’endroit à l’avance, car rien n’est indiqué. La route qui y mène est assez sympa : d’un côté le Colorado, de l’autre des grandes falaises rouges à pic ! Il n’est d’ailleurs pas rare de voir quelques cailloux sur la route ! Après quelques kilomètres, on arrive au parking. Un petit panneau donne quelques infos sur le trail : 2,4km jusque l’arche, avec 130m de dénivelé. Ca devrait aller, malgré le fait qu’il fasse vraiment très chaud !

Le début du trail commence par la traversée d’une voie de chemin de fer, dont le tracé a vraiment été creusé dans la roche, c’est assez original. Après ça, il n’y a pas vraiment de sentier à proprement parler, il faut suivre les cairns, mais il y en a en suffisance, impossible de se perdre ! Une grande partie de la balade s’effectue sur du slickrock, j’aime bien marcher là-dessus, c’est plus ou moins uniforme et pas trop fatiguant !

Les 2 arches sont déjà visibles à partir des 3/4 du trail environ. La dernière partie est à l’ombre (du moins à ce moment-ci de la journée), et on ne s’en plaint vraiment pas car il fait vraiment très chaud (environ 35°). Un peu avant d’arriver en-dessous des arches, il y a deux petits passages un peu plus "sportifs" (c’est un grand mot mais bon) où il faut faire un peu d’escalade en s’aidant d’un câble métallique, puis un peu plus loin, d’une échelle. Rien de très compliqué cela dit, ce n’est que sur quelques mètres.

Le trail est vraiment très peu fréquenté, c’est le jour et la nuit en comparaison avec Arches qu’on visitera le lendemain. On n’a croisé qu’une dizaine de personnes en tout. Et comme l’endroit est isolé de tout, il y règne un silence assez exceptionnel (j’adore ça, ça fait un bien fou !). Assez curieusement, ça résonne beaucoup en-dessous de l’arche. A un moment, il y avait 2-3 personnes en-dessous, on se trouvait encore à environ 300m d’eux, mais malgré la distance, on les entendait parler assez distinctement, malgré le fait qu'ils ne parlaient pas spécialement fort.

Après quelques dizaines de minutes de marche, on arrive enfin devant les 2 arches, situées l’une à côté de l’autre. Elles paraissent toutes les deux gigantesques lorsqu’on est juste en-dessous. Bowtie Arch est assez originale, et très massive. Ca ne ressemble pas vraiment à une arche comme on a l’habitude d’en voir sur les photos ou les cartes postales, c’est plus une sorte de gigantesque cavité creusée dans la falaise, avec une ouverture au-dessus. Corona Arch a une forme plus "classique", mais sa taille est vraiment impressionnante.

Il est à peine 18h30 lorsqu’on revient au parking, on est soulagés de retrouver la clim dans la voiture, car la chaleur est vraiment accablante ! On a fait le trail relativement vite, j’avais prévu 2h pour l’aller-retour en préparant le voyage, mais on l’a finalement fait en moins d’1h30, séance photos comprise !

Retour à l’hôtel histoire de se rafraîchir un peu, car on a quand même pas mal transpiré ! On ne se posera pas trop de questions pour manger au soir, et on ira au Denny’s situé juste à côté de l’hôtel. C’est déjà notre 5° jour au pays des burgers, et ce sera (enfin) le premier burger des vacances ! C’est presqu’un exploit !

Après ça on décide d’aller faire un rapide tour du centre-ville juste pour voir à quoi ça ressemble. En gros il n’y a qu’une grande rue principale et plusieurs petites perpendiculaires, mais c’est tout de même assez animé (entendez par là, très touristique).

On ira faire quelques courses dans un supermarché (ouverts jusque 23h, c’est quand même très pratique !), notamment pour acheter un peu de dissolvant afin de faire partir cette pu*** de colle sur la fenêtre de la portière, suite au sticker pour mauvais stationnement qu’on s’était pris à Zion !

> Introduction et carte du voyage
> Jour 1 - Départ + Las vegas
> Jour 2 - Las Vegas
> Jour 3 - Zion National Park
> Jour 4 - Kodachrome Basin + Calf Creek Falls + Scenic Drive 12
> Jour 5 - Canyonlands National Park - Islands in the Sky + Corona Arch
> Jour 6 - Arches National Park
> Jour 7 - Rafting sur le Colorado + Dead Horse Point State Park
> Jour 8 - Canyonlands National Park - The Needles
> Jour 9 - Mesa Verde National Park
> Jour 10 - Durango-Silverton Narrow Gauge Railroad
> Jour 11 - Colorado National Monument
> Jour 12 - Route vers Jackson
> Jour 13 - Yellowstone National Park - secteur Old Faithful
> Jour 14 - Yellowstone National Park - secteur Norris
> Jour 15 - Yellowstone National Park - secteur Canyon
> Jour 16 - Yellowstone National Park - secteur Mammoth + Mt Washburn
> Les tops et les flops + best-of en photos
> Photos "people"