ROAD TRIP USA - JOUR 1
DEPART + LAS VEGAS

30/05/2016

> Introduction et carte du voyage
> Jour 1 - Départ + Las vegas
> Jour 2 - Las Vegas
> Jour 3 - Zion National Park
> Jour 4 - Kodachrome Basin + Calf Creek Falls + Scenic Drive 12
> Jour 5 - Canyonlands National Park - Islands in the Sky + Corona Arch
> Jour 6 - Arches National Park
> Jour 7 - Rafting sur le Colorado + Dead Horse Point State Park
> Jour 8 - Canyonlands National Park - The Needles
> Jour 9 - Mesa Verde National Park
> Jour 10 - Durango-Silverton Narrow Gauge Railroad
> Jour 11 - Colorado National Monument
> Jour 12 - Route vers Jackson
> Jour 13 - Yellowstone National Park - secteur Old Faithful
> Jour 14 - Yellowstone National Park - secteur Norris
> Jour 15 - Yellowstone National Park - secteur Canyon
> Jour 16 - Yellowstone National Park - secteur Mammoth + Mt Washburn
> Les tops et les flops + best-of en photos
> Photos "people"

CA Y EST !!!! La date tant attendue depuis des mois est enfin arrivée ! Et en ce qui me concerne, après avoir presté environ 60h d'heures sup' au boulot les 2 semaines précédentes, j'étais un peu à bout, il était VRAIMENT temps que je me change les idées ! Je crois que je n'aurai jamais autant mérité ces vacances, et un break de 3 semaines et un jour ne sera pas de trop ! C'est d'ailleurs la première fois en 11 ans de carrière que je prends une période de congés aussi longue ! Seul point noir au tableau : avec toutes ces heures sup' durant les jours qui ont précédé le départ, je n'ai vraiment pas eu le temps de bien m'imprégner du voyage et de le préparer comme je le voulais. A part au début de l'année lorsqu'on a fait les réservations, je n'ai pas passé des soirées entières sur le net pour me mettre l'eau à la bouche, comme je l'avais fait pour le premier voyage. Bah, tant pis, ce sera bien quand même !

6h du matin, le taxi arrive et nous emmène à la gare du Midi à Bruxelles. Pas d'embouteillages à signaler, et le train est toujours bien prévu (j'avais quand même eu un petit stress car on était en pleine période de grève à la SNCB, et des grèves étaient aussi prévues du côté de la SNCF le lendemain).

On enregistre nos bagages au comptoir d'Air France, et on embarque dans le TGV qui doit nous emmener à l'aéroport Charles de Gaulle à Paris. J'ignore si c'est le cas pour tous les passagers d’Air France, mais nos sièges se trouvent en première classe, ce qui est plutôt sympa, on ne va pas se plaindre !

Le train quitte la gare, bye bye ce pays de merde où la météo est exécrable ! 1h plus tard, on débarque à Roissy. Pas besoin de se soucier des bagages, ils sont transférés automatiquement, ce qui est très pratique, ça fera une file en moins à faire. Car à ce niveau-là, ça coince assez bien au niveau du contrôle des passeports. Il nous faudra plus d'1h30 pour atteindre la porte d'embarquement, et pendant ce temps nos billets et passeports auront été contrôlés au moins 5 fois.

Au final, ça ne valait pas vraiment la peine de se presser, car l'avion partira finalement avec 1h de retard, ce qui ne me rassure pas vraiment pour la correspondance. Le premier vol de 9h vers Minneapolis est assez pénible, je somnole un peu entre 2 films et les snacks, mais ça reste toujours assez inconfortable sur une si longue durée.

L'avion atterrit à Minneapolis à 13h15, et je stresse vraiment car le vol suivant est prévu à 14h25. Sachant qu'on doit encore débarquer, passer l'immigration, récupérer les bagages, les remettre sur le tapis pour le vol suivant, repasser un contrôle de sécurité et rejoindre la porte d'embarquement. Je nous imagine déjà entrain de devoir négocier un re-booking sur un autre vol. J'avais peur de devoir attendre 1h à l’immigration comme ça avait été le cas l'année d'avant à San Francisco, mais fort heureusement, étant sortis dans les premiers, on passe le contrôle très rapidement. On récupère les bagages quelques minutes plus tard et on les re-dépose seulement quelques mètres plus loin sur le tapis roulant. Je pensais que tout ça prendrait beaucoup plus de temps, ça me rassure un peu. Il nous reste une petite demi-heure pour repasser au contrôle sécurité et rejoindre notre porte, c'est court mais ça va, vu que l’aéroport n’est pas très grand. Pour ré-utiliser notre expression culte de l'année d'avant : Timing parfait !

Encore un peu moins de 3h de vol jusque Las Vegas, pendant lesquelles je commence à rédiger ce trip report ! Oui car il m'avait fallu tellement de temps pour boucler celui de 2015 (genre 9 mois), que je me dis que je vais essayer de faire celui-ci un peu plus vite en écrivant au fur et à mesure (enfin, au moins les grandes lignes, mais au final, même si le report a été bouclé plus vite, c’est sans compter le fait qu’il y a aussi les photos à traiter...)

A l'approche de Las Vegas, on survole le Lake Mead et le barrage Hoover. Je me demande si on n'a pas aussi survolé Valley of Fire à un moment, qu'on avait visité l'année d'avant. Difficile à dire, mais du dessus, ça y ressemblait en tout cas. J'essaye de prendre quelques photos mais avec le hublot plein de griffes, pas évident d’obtenir quelque chose de correct.

L'avion atterrit enfin, dommage qu'on soit arrivé par le "mauvais" côté, on n'a rien vu de tous les hôtels du Strip. On prend le métro pour rejoindre le terminal où on doit récupérer nos bagages. Il y a déjà des machines à sous partout ! Le tapis roulant est celui le plus éloigné dans le terminal, mais nos bagages sont déjà là lorsqu'on arrive, ça a été vraiment vite ! Aucun retard au final, une fois de plus "timing parfait", les vacances peuvent enfin commencer !

Après plusieurs heures passés sous la clim, on se prend un gros coup de chaud en sortant de l'aéroport, mais on s'y attendait ! Un taxi nous emmène jusqu’à notre hôtel. On avait cette fois réservé au Flamingo, car il est très bon marché, et idéalement situé, en plein milieu du Strip. Dès l'entrée dans le casino, on retrouve l'ambiance typique de Vegas : des machines à sous, de la musique, beaucoup de monde, et du bruit partout, tout le temps. Après avoir fait le check-in, on prend possession de nos chambres, située au 20° étage. Mine de rien l'hôtel n'est pas si petit qu'il en a l'air. Ce n'est pas le MGM, mais il y a quand même 3000 chambres ! Les ascenseurs ont un aspect un peu bizarre : les parois intérieures sont plutôt modernes, sauf la porte et les boutons qui ont un look très vintage. On dirait vraiment les portes d'ascenseurs de la "Tower of Terror" à Disneyland !

La chambre est un peu vieillotte (mention spéciale à la tapisserie de grand-mère dans la salle de bains), c'est plus petit que les chambres qu'on avait l'année d'avant au MGM et ça n'a clairement pas la même classe, mais en même temps c'était aussi 2 fois moins cher. Et puis on a quand même une belle vue sur le Caesar's Palace juste en face.

Après avoir brièvement déballé nos affaires, on sort faire un tour dans le parc à l'arrière de l'hôtel. Un petit paradis tropical, avec pleins de palmiers, et un petit plan d'eau avec quelques flamands roses. On prend une première bière dans un des bars, bien méritée après ce long voyage !

On part ensuite faire une petite balade sur le Strip. Le soleil tape vraiment fort, on se réfugie donc assez vite à l'intérieur des casinos ! Quelques semaines avant, j'avais vu sur internet que dans le centre commercial Forum Shops à côté du Caesar's Palace, il y avait des escalators en colimaçon !! Je voulais absolument voir ça en vrai ! Bon je sais c'est complètement nul et sans intérêt, mais vous en avez déjà vu vous des escalators en colimaçon ? Moi jamais ! Voilà qui est fait ! A part ça, l'intérieur du bâtiment est assez impressionnant. C'est kitsch à souhait, avec pleins de marbre et de statues partout, mais ça a de la gueule quand même.

On va ensuite visiter un peu l'intérieur du Paris-Las Vegas, avec son faux ciel, ses petites façades façon parc à thème et sa Tour Eiffel dont un des piliers se trouve directement dans le casino. La déco est assez sympa, même si je m’attendais à mieux.

En sortant de l'hôtel, on tombe sur l’entrée d’un bar "Beer Park". Bon allez, une deuxième bière ne sera pas de refus vu la chaleur ! On tente la "Shock Top Belgium", juste pour goûter. Ca ressemble à une blanche, mais elle n'a pas beaucoup de goût, elle porte très mal son nom ! Le bar est situé à l'extérieur, mais il y a pleins de brumisateurs partout, qui sont bien agréables. En partant, on aperçoit les fontaines du Bellagio juste en face, et de ce qu'on en a vu, ça me semblait plus impressionnant que ce qu'on avait vu l'année d'avant.

Vu les prix prohibitifs sur le Strip, on décide d'aller jusque Fremont Street, où on avait passé une très bonne soirée un an plus tôt. On prend le bus express SDX, qui est effectivement plus rapide que le Deuce standard, étant donné qu'il y a beaucoup moins d'arrêts. Il faut quand même bien 1/2h avant d’arriver à destination, principalement à cause des nombreux feux rouge (on n’aurait pas été beaucoup plus vite en taxi je pense).

Une fois sur place, on se dirige directement vers le bar du Golden Gate, là où on avait passé la soirée en 2015, et on se prend chacun une première grosse bière d'environ 1L ! Pas d'inflation, c'est toujours 11$ comme l'année passée (sans les pourboires évidemment), et les serveuses sexy dansent toujours sur le bar quand elles n'ont personne à servir ! Il n'y a pas encore de groupe qui joue sur la scène en face, juste une DJ-danseuse sans intérêt pour l'instant.

Ca fait environ 24h qu'on est éveillés, et on commence à avoir faim ! On se met en quête d’un truc à se mettre sous la dent. En déambulant sur Fremont Street, on s’arrête quelques minutes devant une autre scène, sur laquelle se produit un groupe de tribute au "King", avec un pseudo sosie d'Elvis un peu bouffi qui ressemble autant à Elvis que je ressemble au Pape !

Arrivés à l’autre extrémité de Fremont Street, on hésite à pousser la porte du Heart Attack Grill, ce fameux snack où les burgers servis par des serveuses déguisées en infirmières sont réputés ultra-caloriques ! Mais on n'est pas encore assez saouls, et la raison l'emporte, on se dit que "c’est maaaaal" ! On finit donc dans un snack mexicain, où Julien prend des nachos et moi un burrito. Ca ne paye vraiment pas de mine visuellement, mais c'est pas mauvais, pas cher, et ça cale bien !

En remontant Fremont Street dans l’autre sens, on fait un petit tour à l'intérieur d'un ou deux casinos, et on constate que partout, il y a des danseuses qui se trémoussent sur les tables de jeux, chose qu’on voit quand même beaucoup moins dans les grands casinos du Strip. Bienvenue à Downtown Vegas !

Retour au bar du Golden Gate, où on se prend une deuxième grosse bière ! On continuera ensuite au Jack Daniels et Jack Daniels Honey, au bar juste à côté, avec le serveur qui nous avait déjà épaté l'année d'avant en jonglant avec ses bouteilles et en servant avec la bouteille sur son chapeau ! Pendant ce temps un groupe de rock glam a pris possession de la scène, assez sympa !

Vers 1h du matin, le groupe s'arrête. Je ne sais pas exactement combien de whisky on a bu, je n’ai pas l’impression qu’on en ait bu tant que ça (parce que bon, les prix...), mais on est quand même tous les deux calcinés ! Bah, c'est ce qu'on avait prévu, c'était pour décompresser ! Je me mets à parler à un type que je pense être un des membres du groupe, et je lui donne une carte de La Compagnie Picole. Apparemment Julien essayait de me faire partir car il semble que le gars n'avait rien à voir avec le groupe, et moi j'étais un vrai moulin à paroles (en d'autres termes : un gros boulet mort bourré !)

2h du matin, l’heure de prendre quelques photos en charmante compagnie, avec deux filles très légèrement vêtues qui passaient par là, sans doute contre quelques dollars en échange ! Enfin, j’imagine, mais on n’a pour ainsi dire plus trop de souvenirs de ça ! On a pourtant l’air en pleine forme sur les photos, mais les apparences sont trompeuses !

On n'a ni l'un ni l'autre aucune idée de comment on est rentrés au Flamingo... hum... Le décompte sur la carte de crédit de Julien nous confirmera quelques semaines plus tard qu’on a visiblement pris un taxi ! D'après Julien, on aurait encore pris un dernier verre dans un bar de l'hôtel, mais le serveur aurait refusé de me servir car je dormais sur la table. Re-hum...

Bon et puis il s'est encore passé un truc très rigolo au petit matin, dont je ne ferai pas mention ici, car comme on dit : "Ce qui s'est passé à Vegas reste à Vegas !"

> Introduction et carte du voyage
> Jour 1 - Départ + Las vegas
> Jour 2 - Las Vegas
> Jour 3 - Zion National Park
> Jour 4 - Kodachrome Basin + Calf Creek Falls + Scenic Drive 12
> Jour 5 - Canyonlands National Park - Islands in the Sky + Corona Arch
> Jour 6 - Arches National Park
> Jour 7 - Rafting sur le Colorado + Dead Horse Point State Park
> Jour 8 - Canyonlands National Park - The Needles
> Jour 9 - Mesa Verde National Park
> Jour 10 - Durango-Silverton Narrow Gauge Railroad
> Jour 11 - Colorado National Monument
> Jour 12 - Route vers Jackson
> Jour 13 - Yellowstone National Park - secteur Old Faithful
> Jour 14 - Yellowstone National Park - secteur Norris
> Jour 15 - Yellowstone National Park - secteur Canyon
> Jour 16 - Yellowstone National Park - secteur Mammoth + Mt Washburn
> Les tops et les flops + best-of en photos
> Photos "people"