VOYAGE ORLANDO - ANIMAL KINGDOM

07-10-2004

> Introduction
> Islands of Adventure
> Universal Studios Florida
> Disney MGM Studios
> Blizzard Beach
> EPCOT
> Typhoon Lagoon
> SeaWorld Orlando
> Magic Kingdom
> Busch Gardens Tampa (+ Old Town)
> Animal Kingdom
> Feu d'artifice MNSSHP
> Wet'n Wild
> Downtown Disney
> Magic Kingdom + épilogue

Après les MGM Studios, EPCOT, Magic Kingdom, et les 2 parcs aquatiques, en route pour le dernier parc de Disney World, également le plus récent (1998) : Animal Kingdom. Tout comme 3 jours auparavant, je serai encore une fois accompagné par le belge et sa maman qui étaient dans mon hôtel. Il est environ 10h lorsqu'on arrive au parc, déjà ouvert depuis un peu mions d'1h.

Le parc est à mi-chemin entre un parc animalier et parc d'attractions, un peu comme Busch Gardens Tampa, mais avec de grosses différences tout de même : alors que Busch Gardens Tampa possède pas mal d'attractions qu'on pourrait retrouver dans n'importe quel parc, ici il n'y a au final pas énormément d'attractions, le parc met les animaux plus en avant, et mise beaucoup plus sur l'aspect immersif.

J'avais lu dans d'autres trip reports que la visite de ce parc était un dépaysement total, mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit à ce point là ! Il faut vraiment y aller pour se faire une idée. L'entrée est très sobre, et une fois passé celle-ci, à la différence de quasiment n'importe quel autre parc, pas de boutiques souvenirs ou autres vendeurs de donuts ! On est directement plongé dans une ambiance de forêt tropicale, avec une végétation exotique très abondante, des rochers, des cascades, et un dédale de petits chemins, d'où on peut observer pleins d'animaux, dont beaucoup d'oiseaux. On a vraiment l'impression de les voir dans leur milieu naturel (en tout cas les oiseaux et les perroquets sont en totale liberté). Petite anecdote, les perroquets que l'on voit sur la 3° photo ci-dessous étaient juste sur le bord du chemin, et ils disaient "hello" à tous les visiteurs, plutôt sympa comme accueil !

Une fois passé cette zone, on débouche sur le centre du parc, dominé par le "Tree of Life", qui joue un peu le rôle hub central autour duquel s'articulent les différentes zones du parc, et qui représente le symbole même du parc, au même titre que le chateau au Magic Kingdom. C'est un arbre arbre absolument gigantesque (plus de 40m de haut !), qui domine tous les autres aux alentours. Bien évidemment c'est un faux, mais incroyablement bien réalisé, à part peut-être la couleur des feuilles, qui semble un peu moins naturelle par rapport aux autres arbres tout autour, cela dit c'est peut-être fait exprès pour le mettre en valeur. Plus on se rapproche, et plus on constate qu'il est vraiment imposant. C'est difficile de se faire une idée uniquement d'après les photos, il faut le voir en vrai pour s'en rendre compte.

Tout autour de l'arbre, il y a encore pleins de petits animaux en semi-liberté (lémuriens, tortues, et beaucoup d'oiseaux), et une fois de plus on a l'impression de les voir dans leur milieu naturel, c'est vraiment une grande différence avec Busch Gardens Tampa. Autre fait notable : l'énorme tronc du Tree of Life est entièrement sculpté, sous forme de dizaines d'animaux. Il y en a apparemment plus de 300 en tout, il faut vraiment être attentif pour repérer certains d'entre eux, je suis sûr qu'il y a moyen de faire le tour plusieurs fois et d'en découvrir des nouveaux à chaque fois.

On se dirige vers le quartier africain, très bien thématisé, avec ses bâtiments aux murs volontairement délabrés, et animé par un groupe de percussionnistes. Dun point de vue immersion, on est vraiment plongé dans l'ambiance. Voyant que la file pour "Kilimanjaro Safaris" est déjà de plus de 40', on prend un Fastpass pour revenir plus tard.

En attendant, on retourne à l'autre bout du parc pour aller voir le spectacle "Festival Of The Lion King". Celui-ci se déroule dans une salle très retirée du reste du parc, il faut marcher assez bien pour y arriver, dans une grande allée sans rien autour à part des arbres. En tout cas il y a de la place pour de futures nouvelles attractions (EDIT 2019 : c'est chose faite puisque toute cette partie accueille maintenant une grande zone "Avatar" depuis 2017).

De l'extérieur, on ne voit presque pas le bâtiment, il est fort caché par la végétation. L'intérieur est assez spécial, composé de gradins situés aux 4 coins de la salle, comme dans un cirque. Au début du spectacle, 4 grands chars de parade, chacun dominé par un animal, font leur entrée et se positionnent aux quatre coins de la salle. Le show dure un peu plus de 25', et mélange chansons et danses assez rythmées, ainsi que quelques numéros d'acrobatie et de voltige, le tout interprété par une vingtaine d'artistes. D'habitude je n'apprécie pas trop les spectacles musicaux dans cette veine-là, mais ici ça ne pas pas encore trop déplu, c'était même assez puissant dans l'ensemble. Il y a juste à la fin, où les chansons et le show en général m'ont paru un peu lassant, il ne fallait pas que ça dure plus longtemps.

Retour dans le quartier africain, pour faire "Kilimanjaro Safaris", l'attraction-phare du parc. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un safari dans un "décor" de savane africaine. Je mets "décor" entre guillemets, car la majorité de la végétation est bien réelle, mis à part quelques baobabs artificiels, mais si je ne l'avais pas lu quelque part, j'aurais juré que c'était des vrais ! On ne voit que très peu d'éléments non-naturels, ou du moins qui n'ont pas l'air naturels, car il est clair que tous les rochers et les plans d'eau sont artificiels, mais tout paraît bien réel. Les différents animaux ont des zones bien délimitées (il ne faudrait pas que les lions aillent dévorer les gazelles), mais là aussi, on ne voit pas ou quasiment pas de séprations, on a vraiment l'impression de voir les animaux dans leur milieu naturel.

Je n'ai jamais fait de vrai safari en Afrique mais j'ai déjà vu des reportages à la télé comme tout le monde, et on peut dire ce petit voyage donne vraiment l'impression d'y être ! A certains moments, on se croirait vraiment au coeur de la savane,

Le véhicule avance sur un sentier de terre, on est assez secoué, ce qui rend la prise de photos relativement difficile. De plus, comme c'est avant tout une attraction, il faut que le débit soit assez élevé, et donc on avance relativement vite, ce qui est parfois assez frustrant, ça ne laisse que peu de temps pour bien observer les animaux et pouvoir prendre des photos. Le parcours dure tout de même une vingtaine de minutes, mais le circuit occupe une zone assez immense, dont la superficie est égale à celle du reste du parc tout entier !

Sur la trentaine de variétés d'animaux présents, on a pu voir entre autres des éléphants, girafes, zèbres, antilopes, lions, hippopotames, autruches, gazelles, et un léopard (de loin). On en a surement loupé pas mal, mais la savane est tellement vaste qu'il faut avoir un peu de chance pour voir certains d'entre eux, c'est un peu le revers de la médaille de l'immensité de la zone.

Toujours est-il que pour le côté immersif, c'est très réussi. En comparaison avec le safari de Busch Gardens Tampa fait la veille, celui-ci est incontestablement bien meilleur, et de loin. C'est pour ça qu'il vaut mieux aller d'abord à Busch Gardens Tampa avant Animal Kingdom, histoire de monter en qualité ! L'inverse entraînerait probablement une certaine déception.

Une fois débarqué du camion, on se dirige vers "Pangani Forest Exploration Trail" situé juste à côté, un parcours pédestre qui permet d'observer notamment les hippopotames, qu'on ne voit en général pas très bien dans le Kilimanjaro Safaris. On a pu voir également des okapis, quelques singes, et surtout des gorilles, intérêt majeur de cette petite balade.

Après une peite pause-repas dans le quartier africain on se dirige vers zone asiatique du parc, elle aussi très bien thématisée. Cette zone contient entre autres "Maharajah Jungle Trek", un autre parcours pédestre qui permet lui aussi d'observer plusieurs animaux, notamment un dragon de Komodo, un tapir (mais il dormait, et on ne le voyait pas bien), ou encore des chauves-souris géantes.

Une partie du parcours se fait au milieu des ruines d'un temple, d'où on peut voir plusieurs tigres. Outre les animaux, au niveau des décors c'est encore une fois superbement réalisé, la côté immersif est très réussi une fois de plus.

Histoire de se rafraîchir un peu, direction "Kali River Rapids", l'attraction aquatique du parc. La file affiche 25' d'attente, mais au moins elle est très bien thématisée. Comme à Islands of Adventure, il y a moyen de mettre ses affaires au centre de la bouée, sous une bâche en plastique étanche, ce qui est toujours recommandé dans ce genre d'attraction ! Le parcours commence par un lift assez long, au sommet duquel on trouve quelques statues, rochers, petites cascades et geysers.

Après petites rapides assez inoffensives, on arrive dans un décor de forêt dévastée par le feu. Les décors sont encore une fois sublimes, avec des effets de fumée et de vraies flammes de part et d'autre. On a également une très belle vue sur le chantier d'Expedition Everest dont je parlerai juste après. Vient ensuite l'intérêt majeur du parcours : une énorme chute, au bout de laquelle la bouée provoque une belle grosse vague ! Les gens assis du "mauvais" côté sont littéralement trempés, les autres un peu moins. La bouée continue sont chemin dans un petit canyon étroit, un peu trop court mais très sympa. Le reste du parcours ne présente malheureusement que peu d'intérêt : quelques petites rapides sans danger, et 2-3 jets d'eau à la fin, et c'est déjà fini.

J'avoue avoir été un peu déçu par cette attraction, tout d'abord parce que c'est relativement court, mais aussi et surtout parce qu'à part la forêt en feu, c'est assez léger au niveau des décors, on pourrait s'attendre à mieux de la part de Disney. Le parcours en lui-même est aussi un peu décevant. Certes la grande chute à elle seule vaut le détour, mais à part ça, il n'y a vraiment rien d'exceptionnel. Pour le coup, le Rapid River d'Islands of Adventure est bien mieux à tout point de vue.

Sur le chemin vers la zone sur les dinosaures, on passe devant le gigantesque chantier de construction de la future montagne russe "Expedition Everest", dont l'ouverture est prévue en 2006. Le chantier est bordé de palissades, mais c'est tellement énorme, qu'on voit très bien ce qu'il se passe de l'autre côté. La structure est vraiment gigantesque, et on devine quelques éléments du parcours, dont une grande chute, à l'avant. Ca promet d'être grandiose lorsque ce sera fini, ce sera surement encore une raison de plus pour revenir dans les années futures.

On arrive alors dans la zone "Dinoland USA", et là il faut bien avouer que c'est l'incompréhension totale ! En gros, c'est un parking en tarmac sur lequel on a placé quelques manèges de foire, rien de plus. On ne peut pas dire que ce n'est pas thématisé, car la zone se veut précisément être une fête foraine sur le thème des dinosaures, et en soi c'est plutôt réussi, même si les couleurs sont assez moches. Le problème est que ça fait vraiment tache comparé au reste du parc, c'est vraiment indigne de la part de Disney ! Au niveau attractions, ce sont principalement des manèges pour enfants, mais il y a aussi "Primeval Whirl", une petite montagne russe de type "wild mouse", comme on en trouve partout, avec trains tournoyants. Il y a quelques décors en plus, et c'est toujours fun, mais ce n'est vraiment pas ce qu'on peut attendre de la qualité Disney !

Heureusement un peu plus loin on trouve l'attraction "Dinosaur", qui relève très largement le niveau ! L'entrée est assez discrète, on ne voit rien du bâtiment qui abrite l'attraction (qui doit pourtant être assez grand). L'entrée se fait par un grand hall circulaire avec une grande fresque peinte sur le mur. C'est un peu dans le même esprit que le Discovery Center d'Islands of Adventure, même si ce dernier est beaucoup plus réussi à mon sens. Il n'y a que 5 minutes de file, avant de rentrer dans la salle du préshow, où un scientifique nous explique notre mission : grâce à des véhicules high-tech, on va effectuer un voyage dans le temps et remonter à l'époque de la préhistoire, le but étant de ramener un dinosaure avec nous.

On rentre ensuite dans la salle d'embarquement, une sorte de grande usine-laboratoire. Le véhicule entame son parcours, rentre dans une pièce avec de multiples flashes et autres effets lumineux pour simuler le voyage dans le temps, et on se retrouve quelques millions d'années dans le passé, en plein coeur d'une forêt préhistorique au beau milieu de la nuit.

Il y a une multitude de dinosaures un peu partout, dont l'aspect et les mouvements sont assez bien faits. Les décors de la forêt sont aussi très réussis, et on ne voit pas le plafond. Tout au long du parcours, on voit des petites lumières qui tombent du ciel, pour simuler des chutes de petites météorites, c'est assez bien fait. Et puis tout à la fin, on est évidemment attaqué par des tyranosaures, dont un qui surgit vraiment de nulle part, ça surprend vraiment la première fois. En plus des décors, les véhicules sont montés sur vérins, ils bougent un peu dans tous les sens et simulent les secousses, comme si on roulait vraiment en pleine forêt.

Cette attraction est en tout cas franchement époustouflante, probablement une des meilleures que j'aurai faite durant le séjour, après "Spiderman" à Islands of Adventure et "Tower of Terror" aux MGM Studios. Vu le peu de file, on la refera 2 fois de suite, histoire de bien en profiter. Les seuls petits défauts que j'ai trouvés viennent tout d'abord du son : celui-ci est un peu trop fort, avec parfois un peu trop d'aigus dans les cris des dinosaures. Et parfois, j'avais l'impression que les cris ne venaient pas directement de leur gueules, mais d'un diffuseur juste à côté. Bon, c'est vraiment des détails ceci dit. Aussi, tout à la fin, un grand tyranosaure apparaît juste devant nous, comme dans "Jurassic Park River Adventure" juste avant la chute à Islands of Adventure. Mais autant là on avait bien le temps de le voir, autant ici, il n'apparaît que pendant une seconde, c'est un peu dommage.

Retour près du "Tree of Life" ensuite, où on tombe sur la "Mickey's Jammin' Jungle Parade". Outre les chars avec les personnages Disney, il y a surtout pas mal de chars assez artistiques et originaux, représentant divers animaux, et toujours très colorés. Sur certains d'entre eux, il y a des percussionistes jouant sur des tambours africains, mais en y regardant bien, on consatate que ce sont en fait des pads électroniques habilement dissimulés, c'es le genre de détail qui ne m'échappe pas !

Une fois la parade terminée, on file vers "It's Tough To Be A Bug", un cinéma 4D situé... sous le "Tree of Life" ! L'entrée se fait par les racines de l'arbre, c'est vraiment superbe. On pénètre ensuite dans la salle principale, qui peut accueillir plus de 400 personnes. Celle-ci se trouve littéralement "dans" le tronc de l'arbre que l'on voit au-dessus de nous. C'est à la fois gigantesque et grandiose, sans aucun doute la plus belle salle de cinéma que j'ai jamais vue !

Au niveau du film en lui-même, les effets 3D sont pas mal, mais il y a mieux (Mikey's Philarmagic au Magic Kingdom par exemple). Et en ce qui concerne les effets 4D, on a droit aux effets classiques d'eau et de vent (ça devient presque banal, et en plus les souffleries sont assez bruyantes), mais il y a également d'autres effets plus surprenants, comme une attaque d'araignées géantes descendant du plafond, ou encore la sensation d'être piqué dans le dos par un insecte. L'effet est très réussi, tout le monde se retourne à ce moment-là !

Il est déjà 17h, le parc ferme déjà ses portes. C'est tôt mais je crois que c'est pour le bien-être des animaux. Même en période de grande affluence, je crois que le parc n'est jamais ouvert plus tard que 19h. En tout cas, le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est le dépaysement total. Les décors sont superbes, et la végétation très abondante, et le thème "animal" est très bien exploité. Et puis à la différence des zoos traditionnels (ou de Busch Gardens Tampa), on a vraiment l'impression de voir les animaux dans leur milieu naturel.

Pour terminer la journée, on retournera au Magic Kingdom, histoire de refaire quelques attractions (Splash Mountain, Mickey's Philarmagic, Haunted Mansion, Big Thunder Mountain, et Pirates of The Carribean) et admirer encore une fois le feu d'artifice, toujours aussi féérique !

> Introduction
> Islands of Adventure
> Universal Studios Florida
> Disney MGM Studios
> Blizzard Beach
> EPCOT
> Typhoon Lagoon
> SeaWorld Orlando
> Magic Kingdom
> Busch Gardens Tampa (+ Old Town)
> Animal Kingdom
> Feu d'artifice MNSSHP
> Wet'n Wild
> Downtown Disney
> Magic Kingdom + épilogue