LES FEUX DE LAEKEN

Bruxelles - 26/07/2019

Retour sur le plateau du Heysel pour la troisième édition des "Feux de Laeken", qui verront se succéder différentes sociétés pyrotechniques pendant 5 vendredis consécutifs. Après une semaine de canicule extrême, l'air s'est finalement bien rafraîchi en l'espace de quelques heures seulement, on respire enfin ! La menace orageuse semble être pour plus tard dans la nuit, par contre le vent est assez fort et pas dans la bonne direction, mais se calmera et changera d'orientation un peu avant le feu, timing parfait donc !

Et pour ce premier feu de l'édition 2019, on retrouve artEventia aux commandes, déjà présent en 2018, avec un feu un peu plus court que celui de l'année précédente, mais relativement intense. La principale originalité du feu résidait dans l'utilisation d'une nacelle culminant à une quinzaine de mètres de haut, depuis laquelle était suspendu un long mât sur lequel étaient placés verticalement une série de mono-coups et chandelles. Quelques chandelles étaient également placées à 360° sur la nacelle. Il n'y en avait certes pas autant que ce que j'avais pu voir sur les feux de Vacalluzzo ou pyroEmotions à Knokke il y a quelques années, mais ce genre de structure est tout de même assez rare, et encore plus en Belgique.

Outre ce montage original, le feu était composé de plusieurs séquences très sympas, en commençant par une introduction assez intense composée d'une multitude de petits marrons d'air. Impossible de ne pas s'émerveiller également devant plusieurs bombes aux couleurs très intenses, ou d'autres à changements de couleurs, que j'avais déjà eu l'occasion de voir aux Masters de Feu à Compiègne en 2018, le genre de bombes pour lesquelles je ne peux pas m'empêcher de faire "waouwh" lorsqu'elles explosent ! Le bouquet final était quant à lui un peu similaire à celui de 2018, mais mieux réussi à mon sens, avec pas mal de comètes sifflantes en plus des bombes.

Les photos, avec différents re-cadrages :