LES FEUX DE LAEKEN

Bruxelles - 03/08/2018

Deuxième soirée des Feux de Laeken 2018, cette fois avec Embrasia, en partenariat avec Tristar et Festy-Party ! Inutile de préciser que ça me fait évidemment très plaisir de pouvoir participer à un feu dans la ville où j'habite, et pour une fois ce sont mes collègues français qui viennent chez moi et non pas l'inverse !

Une journée de montage avec une petite quinzaine de personnes, sous un soleil de plomb, très rude vu les températures caniculaires (environ 34° à l'ombre... sauf qu'il n'y avait pas d'ombre...). 3 postes de bombes de 75 à 150mm, et 7 postes de chandelles, compacts, mono-coups, et bombes de 50mm, le spectacle devrait être haut en couleurs !

Et c'est parti pour un peu plus de 16 minutes de feu, avec quelques très belles séquences, certaines très colorées, très variées du début à la fin, de beaux produits et une belle construction (mis à part une petite inversion de ligne à un moment mais pas trop grave). Petits coups de coeur pour les séquences arc-en-ciel, les rafales de mono-coups, une séquence de bombes et bombettes à effet crossette (dont le rendu photo et très sympa), une série de bombes-cascade à pointe blanc clignotant, ou encore une salve de bombes tronc-palmier à effet crépitant.

Autre effet assez inédit : un coeur dessiné en mono-coups. Je n'avais encore jamais vu ça sur aucun feu en Belgique, et le public a visiblement apprécié, à entendre les réactions des gens pendant la demi-seconde que dure l'effet !

Si quelques courts passages du feu manquaient parfois d'un peu de rythme, le bouquet final a largement tout rattrappé ! Très intense et très coloré, avec une belle montée en puissance, et composé d'un grand nombre de pivoines à tronc doré, accompagnées de salves arc-en-ciel et comètes sifflantes.

Le feu était complètement différent de celui de Party-Fices la semaine avant, ce qui était plus que prévisible. Il était assurément moins intense, dans le sens où il n'y avait pas un mur de compacts quasiment ininterrompu du début à la fin (on avait même très peu de compacts en fait), mais d'un point de vue purement artistique, c'était mieux construit, beaucoup plus diversifié au niveau des types d'effets utilisés et de la chorégraphie, et plus original. Et je ne dis pas ceci en tant qu'artificier ayant participé au spectacle, mais bien en tant que passionné de pyro.

Et voici les photos, malheureusement un peu gâchées par la fumée à certains moments.