SONNWENDFEIER

Oensingen - 17/03/2018

Après 3 mois de trêve hivernale, la saison pyrotechnique 2018 commence enfin, avec un premier feu de grande envergure, attendu depuis longtemps puisqu'il n'a lieu que tous les 3 ans : le Sonnwendfeier à Oensingen, réputé comme étant le plus gros feu d'artifice de Suisse (ce qui n'est pas rien quand on sait ce qui se fait là-bas). Le principe est toujours le même : 2 clubs s'affrontent à tour de rôle dans des joutes pyrotechniques, pendant environ 1h. A gauche, le Ravellen-Club (RCO), représenté par la société Bugano, comme les années précédentes. A droite, le Vogelherdclub (VCO), où on préfère le changement, puisque après Parente et Hamberger Pyrotechnics, c'était cette année la société Pyrovision qui avait l'honneur de représenter le club.

Les photos du montage avaient bien mis l'eau à la bouche durant les jours précédents, le déploiement de matériel était impressionnant, notamment du côté RCO où une toute une partie des produits sont posés au sommet de la crête rocheuse par hélicoptère ! Beaucoup de photos du chantier du côté VCO également, avec entre autres les bennes contenant les gros calibres, de 200, 300, et jusqu'à 400mm !! C'est quand même pas tous les jours qu'on a l'occasion de voir ça !

Tout ça aurait sans doute été grandiose si la météo n'était pas venue jouer les trouble-fête. Les prévisions n'étaient guère encourageantes, mais j'avais quand même bon espoir que ça se passe comme en 2015, où il s'était arrêté de pleuvoir et où le ciel s'était dégagé in extremis quelques dizaines de minutes avant le feu. Malheureusement, ce scénario ne se répétera pas cette année. C'est donc sous une pluie continue que le feu a débuté, avec en prime une couverture nuageuse très basse, et le pire de tout : quasiment pas de vent...

Résultat des courses : la zone de tir côté RCO s'est retrouvée complètement enfumée en moins de ... 3 minutes ! On a juste eu le temps de voir une bombe de gros calibre, suivies de quelques salves d'autres bombes plus petites... et c'est tout. On n'a absolument rien vu du reste, on entendait juste les déflagrations des bombes, parfois très impressionnantes, mais c'était avec beaucoup de frustration. Ce sont inconstestablement les pires conditions que j'ai vécu sur un feu, c'était même encore pire que le Grand Feu de Saint-Cloud en 2015... Condoléances aux artificiers qui ont bossé pour rien pendant une semaine.

Voici une vidéo des 5 premières minutes, juste pour illustrer mes propos :

Du côté de VCO, c'était un peu mieux, mais vraiment un peu. Ils ont eu la "chance" que la fumée s'évacuait très lentement... vers la zone de RCO. Mais globalement, les conditions de visibilité étaient aussi très mauvaises. Du peu qu'on en a vu, leur show avait l'air très coloré, et comprenait pas mal de rafales de mono-coups. Du côté des bombes, on entendait les gros calibres plus qu'on ne les voyait, un vrai gâchis. Je ne ferai pas d'autre commentaire, n'ayant pas eu l'occasion d'apprécier le feu à sa juste valeur dans des conditions décentes.

Quelques minutes de vidéo, juste pour garder un (mauvais) souvenir. Elle est un peu plus longue que celle de VCO, mais j'ai quand même coupé plusieurs séquences pour ne garder que les passages où on voyait "un peu" les produits. Le bouquet final est inclus, on ne voit pas grand chose mais le bruit donne une petite idée de la puissance.

Bref, ce qui devait être le coup d'envoi grandiose de cette saison 2018, s'est malheureusement terminé comme un (gros) pétard bien mouillé. Je suis venu, il a plu, je n'ai rien vu... Rendez-vous en 2021, en espérant que les conditions soient meilleures.