FESTIVAL D'ART PYROTECHNIQUE

Cannes - 07/08/2017

Deux jours après la Fête du Lac d'Annecy, descente un peu plus vers le sud de la France pour assister à un des feux du festival d'art pyrotechnique de Cannes, qui reste toujours une compétition internationale assez prestigieuse dans le milieu. C'était la société autrichienne Pyrovision qui concourrait ce soir, société que je n'avais plus vu depuis leur victoire au concours des Nuits de Feu de Chantilly en 2008, dont j'avais gardé un très bon souvenir du feu. J'espérais bien que le feu de ce soir allait justifier ma venue et me faire oublier à quel point je déteste la Côte d'Azur (les embouteillages, le monde, la chaleur écrasante, les gens qui s'entassent sur des horribles plages de galets juste à côté des grandes routes et des lignes de chemin de fer pour pouvoir faire semblant de jouer dans la cour des riches qui vont en vacances à la Côte d'Azur... bref, j'arrête).

Le feu avait pour thème "Bond, James Bond", avec évidemment un florilège des morceaux les plus célèbres issus des différents films, que l'on retrouve d'ailleurs assez souvent dans des spectacles pyro-musicaux. Et c'est sur le thème emblématique le plus connu de la série que le feu démarre, avec les chiffres "0 0 7" dessinés via des mono-coups placés sur des matrices de lettrage. La suite de ce premier tableau comprenait un grand nombre de très belles bombes pétales, ressemblant vraiment à de grosses fleurs, ainsi que plusieurs mono-coups avec une bonne synchro en général, mais parfois quelques petites irrégularités dans les angles, et une première inversion de ligne.

Deuxième tableau, sur fond de la célèbre chanson "Skyfall" elle aussi entendue maintes fois sur des feux. Des petits effets cascades rouges et verts occupent la partie basse de la zone de tir, tandis que la partie haute se pare de bombes-cascades plus grosses, bleues cette fois, ce qui est assez rare comme couleur pour ce style de bombe, d'autant plus qu'il était assez intense.

Beaucoup de très belles bombes dans la suite, avec parfois des petites erreurs de symétrie étant donné que certaines bombes manquaient sur la partie gauche. Et inversément, il y a eu aussi un chapelet de bombes qui a explosé sur la gauche uniquement, je ne pense pas que c'était une erreur de ligne mais probablement un départ accidentel.

Vers le milieu de la chanson, on aura droit à 2 salves de très belles pivoines changeant de couleur, d'un calibre assez important, probablement du 200mm. Un peu plus tard, on pourra encore admirer plusieurs superbes bombes en forme de couronne avec pivoine au centre, qui faisant fort penser à la planète Saturne et ses anneaux. Et le tableau se terminera avec des compacts rafaleurs très sympas, ainsi que par quelques bombes cylindriques italiennes (enfin, probablement !).

Le troisième tableau démarre calmement avec des petits jets éventaillés, ainsi que plusieurs soucoupes volantes, qui ne dureront malheureusement pas assez longtemps que pour la fumée déjà bien présente n'ait le temps de se dissiper. Pas le choix, il faudra faire avec.

La suite du tableau comprenait des bombes-cascades blanc scintillant, quelques bombes couronnes dont il manquait encore une fois une grappe sur la partie gauche, ainsi que 2 rafales de flashes bien synchronisés et très sympas visuellement, on aurait dit des jets très fins, très brefs et très brillants.

Quelques très belles chrysanthèmes blanches à signaler également, avec dans la partie basse plusieurs comètes mais dont certaines ne sont visiblement pas parties. Des pivoines blanc clignotant clôtureront cette séquence, accompagnés par plusieurs salves de mono-coups éventaillés.

"On Her Majesty's Secret Service", un autre thème relativement connu, annonce le 4° tableau. Celui-ci démarre sur des mono-coups tirés depuis 1, puis 2, puis 5 postes de tir, dans une bonne synchro au début, mais un léger décalage s'accentuant au fil des secondes, dommage. Plusieurs bombes et bombettes à effet crépitant pour suivre, mais aussi 2 bombes isolées complètement différentes qui ont explosé encore une fois par accident.

Je n'ai gardé au final qu'une seule phot de ce 4° tableau, plus précisément de la fin de celui-ci, où on y voit de grosses bombes aux étoiles vertes se dispersant dans tous les sens, des bombes cylindriques italiennes pivoines roses, ainsi que de très belles comètes or et bleu tirées en mono-coups.

Encore une chanson assez connue pour le tableau suivant, à savoir "GoldenEye". Pas grand chose à voir au début, on distingue faiblement ce qui ressemble à des effets nautiques et des jets en éventails, mais c'est trop petit et trop loin que pour pouvoir en profiter. La suite est plus intéressante, avec tout d'abord beaucoup de très belles bombes queues de cheval kamuro aux étoiles vert pâle clignotant, et ensuite plusieurs chrysanthèmes or accompagnées par des comètes tirées en V, mais dont les angles sur 2 postes de tir étaient un peu trop accentués par rapport aux autres.

Et le tableau se terminera par une séquence kamuro dont je suis toujours autant fan !

On passe au 6° tableau, sur la chanson "Die Another Day" de Madonna, un peu plus rythmée. Pas mal de comètes mono-coups de différentes couleurs au début, tirées en V, en éventails, en bataille ou en parallèle, mais aussi de superbes pivoines à changement de couleur progressif. Dommage qu'il manquait une grappe sur la gauche à un certain moment (celle qui avait explosé par erreur au début du feu).

La fin de tableau était très réussie, avec 3 gros compacts dessinant des sortes d'arcs-en-ciel éventaillés, mais surtout d'autres pivoines à changement de couleur progressif, du bleu vers jaune/orangé, encore plus grosses que les précédentes (sans doute du 200mm), vraiment superbes !

On enchaîne avec "To live and let die" de Paul Mc Cartney, un thème plus ancien datant des années 70 mais non moins connu pour autant. Après un début de chanson très calme ponctué de bombes feuilles mortes, le rythme s'accélère et les effets pyro s'intensifient, avec notamment des compacts rafaleurs multicolores assez sympas, et des pivoines bicolores, dont on a malheureusement énormément de mal à distinguer les couleurs à cause de la fumée, le rouge et l'orange écrasant toutes les autres couleurs moins vives.

Après une pluie de flashes rouges puis blancs, on aura droit à 3 salves de mono-coups formant un grand arc-en-ciel sur toute la largeur de la façade de tir, avec chaque fois avec des angles différents. L'effet était très réussi !

Le thème calme du début revient, avec encore des bombes feuilles mortes, puis la chanson et le feu re-gagnent à nouveau en intensité, avec une fois de plus de très beaux produits, entre autres des bombes-méduses et des pivoines non plus à 2 couleurs mais à 4 cette fois. Dommage que la fumée ne permette pas d'en profiter pleinement.

Plusieurs types de bombes dont il est de plus en plus difficile de distinguer les couleurs viendront clôturer ce tableau avant une salve finale de marrons d'air. Et une question en suspens : était-ce déjà le bouquet final ? Si oui c'était un peu léger...

... la réponse ne tarde pas à venir : ce n'était donc pas encore le bouquet ! Le thème principal du tout début du feu revient en force, accompagné d'une multitude de chrysanthèmes blanches, comètes éventaillées, et un grand nombre de marrons d'air également ! Sans compter la toute dernière salve comprenant 3 bombes de gros calibre une fois de plus, retombant jusque dans la mer. C'était puissant en tout cas !

Au final, s'il y a une chose à retenir de ce feu, c'est principalement la qualité des produits ! Pour le reste, au niveau de l'écriture et la réalisation du feu, si l'on met de côté les quelques départs accidentels, les inversion de lignes et les petits irrégularités dans certains angles, il y avait de bonnes choses, sans que ce soit exceptionnel non plus. Quant à savoir si le feu méritait de gagner la compétition, je ne me prononcerai pas là-dessus, n'ayant pas vu tous les autres feux, même en vidéo.

Seule grosse déception : la fumée, qui n'a vraiment pas aidé à profiter pleinement de nombreux très beaux produits. Au-delà de ça, le festival reste quand même un événement majeur dans le monde de la pyro, et une valeur sûre. Tous les feux durent tout de même 25 minutes (c'est dans le règlement), la façade est relativement large, les feux sont travaillés, il y a de la qualité et de la quantité... dont pas mal de bombes de gros calibre, ça fait toujours plaisir !

Liens vidéo : Youtube - Vimeo