FETE DU LAC

Annecy - 06/08/2016

Comme chaque année, c'est toujours avec beaucoup d'impatience que j'attends le premier samedi du mois d'août, qui rime avec Fête du Lac à Annecy, d'autant plus que mon programme "pyro" estival de cette année 2016 était un peu moins chargé que d'habitude, à cause de nombreux conflits d'agenda. Le feu d'Annecy reste toutefois celui que je ne voudrais manquer sous aucun prétexte, car outre le fait qu'il s'agisse d'un des plus grands rendez-vous pyrotechniques annuels en Europe, il y a aussi un petit côté nostalgique du fait que ce soit le tout premier "grand" feu d'artifice auquel j'ai assisté, en 2003. Sans parler du fait que j'adore toujours autant le cadre prestigieux dans lequel il a lieu, avec le décor naturel formé par le lac et les montagnes !

Cette année aura été la première depuis longtemps où aucune menace d'orage n'était annoncée pour le jour J, on ne s'en plaindra pas ! C'est donc sous un soleil radieux que je débarque sur la pelouse du Pâquier, à quelques heures du lancement du spectacle.

Une soixantaine de pontons et plate-formes sont disposés sur environ 500m de façade. Difficile de faire une idée du layout, même en prenant un peu de hauteur depuis la tribune centrale. J'apprendrai plus tard dans la soirée que les différents points de tir formaient une sorte de grand zigzag. Quelques pontons contiennent des structures qui attirent mon attention, et notamment des grands cercles inclinés vers le lac, visiblement remplis de mono-coups. Dans le même style il y a également plusieurs autres structures rectangulaires, elles aussi inclinées vers le lac. Je pense tout de suite à du "lettrage", un effet que je n'ai encore jamais vu en vrai jusqu'ici.

Mis à part quelques pièces sur mâts, rien de vraiment particulier à signaler dans le reste : les petits produits à l'avant et 5 grandes plate-formes avec les bombes à l'arrière, sur lesquelles on peut distinguer quelques bidons métalliques contenant probablement des bombes de 200mm.

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 001/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 002/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 003/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 004/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 005/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 006/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 007/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 008/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 009/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 010/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 011/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 012/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 013/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 014/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 015/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 016/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 017/115

18h, tout le public est invité à évacuer temporairement la zone, y compris les personnes possédant une accréditation presse/photographe, car il fallait impérativement passer via les contrôles de sécurité, menace terroriste oblige. Ca peut se comprendre, et on peut déjà s'estimer heureux que le spectacle n'ait pas été purement et simplement annulé, comme ce fut le cas pour plusieurs autres manifestations du même style durant le reste de l'été (et encore bien au-delà au moment où j'écris ces lignes). Il faudra attendre 19h avant de pouvoir ré-intégrer les lieux lors de l'ouverture officielle des portes, dommage c'était toujours une sensation un peu bizarre de se trouver au milieu du Pâquier sans personne autour !

Les tribunes, chaises et pelouses se remplissent, le soleil se couche petit à petit face aux montagnes, on décompte les minutes !

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 018/115

22h, le coup d'envoi est donné ! Après 5 années d'absence, c'est Ruggieri qui était de nouveau aux commandes de cette édition 2016. Je pense que je n'avais plus vu aucun de leurs feux en vrai depuis la Fête du Lac 2010 d'ailleurs, mais je suis néanmoins toujours leur actualité via les vidéos sur le net. Une seule certitude par rapport au feu de ce soir : il devrait y avoir pas mal de rafales, c'est une de leurs spécialités, surtout sur un show d'envergure comme celui-ci, avec une très large façade.

Le thème de cette année était "Pleins feux sur le 7° Art", ce qui semblait peut-être un peu banal, mais au moins il était certain que la bande-son serait composée de BO de films, ce qui n'est pas pour me déplaire, loin de là ! Chaque tableau était sensé nous emmener dans une salle de cinéma, chacune dédiée à un style particulier : action, drame, comédie, horreur, etc... En plus des BO de films, la bande-son était également souvent entrecoupée d'extraits des films en eux-mêmes, avec de nombreuses répliques cultes, ce qui donnait une touche d'originalité. Le revers de la médaille est que ceux-ci seront trop nombreux sur l'ensemble du spectacle, j'y reviendrai à la fin.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, le show a démarré avec pas moins de 3'30 d'introduction, ce qui était un peu trop long je trouve. Durant cette intro on a tout de même eu droit à deux salves de mono-coups, qui n'étaient autre que ceux que j'avais repérés un peu plus tôt dans l'après-midi. Il s'agissait bel et bien de "lettrage" comme je le pensais. Cependant, étant en biais par rapport au centre du spectacle, il était impossible de bien visualiser les lettres qui étaient projetées vers le lac. Seules les personnes des 2 tribunes centrales ont pu en profiter pleinement je pense. Ce n'est qu'en regardant une autre vidéo d'un ami que je verrai que ces lettres formaient le mot "Melies", en référence au réalisateur du début du 20° siècle Georges Mélies, dont la voix-off incarnait le personnage.

Après avoir planté le décor, le célèbre générique de la 20th Century Fox retentit, accompagné des skytracers. Je trouve un peu dommage qu'il n'y ait pas eu en même temps un grosse séquence pyro, très courte mais intense et bruyante, ça aurait été pas mal pour mettre en appétit dès le début du show.

Le spectacle commence véritablement avec un premier tableau dédié aux films d'action. Et c'est sur le thème de James Bond qu'on entame les festivités, avec plusieurs gerbes et bombes or et orange clignotant, et déjà les premières rafales dès le début. La séquence suivante était quasi identique à une de 2010 que j'avais bien aimé, avec une multitude de comètes à crossettes et bombes-mosaïques rouges, le tout sur un extrait de la BO de Kill Bill. Deux rafales de marrons de terre plus tard, c'est Top Gun qui est mis à l'honneur, avec un grand nombre de bombes-pétales multicolores que j'apprécie beaucoup. La partie basse de l'espace scénique était cependant un peu vide, quelques "petits" produits en plus auraient été les bienvenus. Et on pourra déjà être témoin d'un premier petit "raté", avec un chapelet de bombes qui a explosé accidentellement sur la droite.

Et ce premier tableau s'achève sur la célèbre musique de Apocalypse Now. Des soucoupes volantes s'envolent lentement vers le ciel, comme pour simuler le décollage des hélicoptères. La suite du tableau est visuellement un peu banale, dans des tons exlusivement rouges, mais l'espace scénique était bien rempli. Des comètes étaient tirées en parfaite symétrie, je pensais qu'il s'agissait de chandelles, mais vu leur régularité remarquable et la synchro entre les différents points de tir, au final je me demande s'il ne s'agissait pas de mono-coups. La séquence s'achève avec une nouvelle rafale de gerbes rouges, ce ne sera pas la dernière, loin de là !

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 019/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 020/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 021/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 022/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 023/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 024/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 025/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 026/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 027/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 028/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 029/115

Des films d'action, on passe aux films d'aventures, avec tout d'abord le thème bien connu d'Indiana Jones. Beaucoup de pivoines à 3 ou 4 couleurs sur cette séquence, accompagnées par plusieurs salves et petites rafales de gerbes bien synchros avec la bande-son. On enchaîne avec Forrest Gump, dont je n'ai pas très bien compris le rapport avec les films d'aventures. Ce fut de courte durée, et tant mieux car au niveau visuel c'était assez pauvre, avec juste quelques petits effets serpentins.

La suite et fin du tableau était en revanche très dynamique : après quelques gerbes simulant les explosions des boulets de canons, on assiste à une succession impressionnante de rafales de mono-coups, à raison de plusieurs centaines ! Quelques secondes de spectacle qui auront probablement nécessité beaucoup de travail derrière ! Et tout ça sur une des musiques de films les plus connues du grand public, celle de Pirates des Caraïbes, dont je suis ultra-fan, et qui me rappelle encore l'excellent concert de Hans Zimmmer quelques mois plut tôt !

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 030/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 031/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 032/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 033/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 034/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 035/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 036/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 037/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 038/115

On change radicalement de style et on passe à quelque chose de beaucoup plus calme, avec un 3° tableau dédié aux films de romance, qui a commencé avec plusieurs bombes en forme de coeur, ce qui était assez prévisible. Je ne suis pas fan mais les gens aiment bien en général. On a également eu droit aux bombes en formes de roses avec leur tige qui se subdivise en plusieurs petites feuilles. Ce n'est pas nouveau mais c'est assez rare car je pense qu'il n'y a que sur les feux Ruggieri qu'on peut en voir. Et le tableau s'achève sur une séquence assez sympa dans des tons or et rose, sur la célèbre chanson de Titanic.

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 039/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 040/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 041/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 042/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 043/115

Quelques pivoines explosent une nouvelle fois accidentellement sur la gauche de la zone de tir cette fois, juste avant de passer au tableau suivant, consacré aux comédies. Celui-ci démarre avec la musique du film "Le grand blond avec une chaussure noire", mixées avec plusieurs répliques cultes de diverses comédies françaises. Côté pyro, il n'y avait pas grand chose à regarder, si ce n'est quelques petits jets dansants situés sur le quai au bord du lac, devant les 2 tribunes centrales. Je pense vraiment qu'il faudrait éviter ce genre de séquence, qui n'a d'intérêt que pour les personnes se trouvant bien en face. Certes ce sont les places les plus chères, mais qui ont déjà l'énorme avantage d'être situées pile dans l'axe du centre du spectacle. C'est un peu dommage d'encore ajouter en plus des séquences dont seules les tribunes centrales peuvent pleinement profiter, alors que la majorité du reste du public ne voit probablement rien ou pas grand chose.

La 2° partie du tableau rendait hommage à la troupe du Splendid, avec les films cultes que sont les Bronzés et le Père Noel est une ordure. Mis à part quelques très belles bombes avec un effet margueritte et anneau, le reste ne présentait que très peu d'intérêt, et faisait assez vide. Enfin, après un long monologue de Louis de Funes, on attaque la dernière partie du tableau, composée exclusivement de mono-coups, dont certains très lumineux et très brefs, tirés en parfaite synchro avec la musique.

Le tableau aura duré pas moins de 6'30, beaucoup plus par rapport à d'autres. J'ai l'impression qu'ils ont voulu jouer sur le fait que les films évoqués sont cultes et que ça plairait au public, mais pour ma part je trouve que c'était trop long, mais surtout beaucoup trop peu fourni. Rien de vraiment intéressant à retenir, je n'ai d'ailleurs gardé qu'une seule photo.

Le début du tableau suivant, sur fond de comédies dramatiques cette fois, était assez lent à démarrer, mais comprenait toutefois 3 superbes bombes très originales, sortes d'hybrides entre des chrysanthèmes et des bombes-cascade, dommage qu'il n'y en ai pas eu un peu plus. Juste après, un autre effet lui aussi assez original : une rafale lente de petites fontaines très brèves, mais dont la particularité était d'être composées de particules rouge vif. C'est un style d'effet qu'on n'a vraiment pas l'habitude de voir.

Après une séquence de flashes et de bombes rouges clignotant, suivie par un nouveau chapelet de bombes qui a explosé accidentellement (la loi des séries, jamais 2 sans 3), le tableau s'achève avec plusieurs très belles bombes-anneaux, avec un petit effet de minis marrons d'air à la fin. Plutôt original, et en plus elles donnent très bien en photo !

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 044/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 045/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 046/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 047/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 048/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 049/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 050/115

Après les comédies puis les comédies dramatiques, on passe aux drames, avec pour commencer une évocation du film Le Parrain. La première photo ci-dessous donne une impression de grosse salve de comètes tirées simultanément en croisillons, mais il s'agit d'une pause relativement longue ! Les comètes étaient en réalité tirées sur un rythme assez lent, mais elles suivaient parfaitement la mélodie.

Le reste du tableau était mi-figue mi-raisin : une séquence très poétique tout d'abord, composée d'une multitude de petits effets feuilles mortes tirés à l'avant de la zone de tir, suivie d'une séquence ne comprenant que des pivoines vert clignotant, ce qui était assez peu intéressant, car outre le fait que les bombes étaient assez banales, il manquait un petit quelque chose au niveau inférieur pour combler un peu. On a ensuite eu droit à une série de superbes bombes-saules, dont certaines à pointes bleues, aux particules très fines. Je pense qu'il s'agissait de bombes de 150 ou 200mm. L'une d'elles a explosé juste à la sortie du mortier, ce qui donne toujours un très bel effet visuel, mais dans le même temps ça crée toujours une petite frayeur car c'est le genre de chose qui peut faire pas mal de dégâts sur les produits tout autour. On la voit très bien sur la dernière photo de la série ci-dessous.

Le tableau s'est terminé avec une nouvelle séquence destinée uniquement aux tribunes rouges et bleues, et composée de quelques moulins sur mâts. C'est le genre de pièce qu'on ne voit plus très souvent non plus, mais vu l'immensité de la façade de tir, il y en avait clairement trop peu pour que ce soit réellement intéressant. Sans vouloir mettre telle ou telle société sur un piedestal, j'ai envie de dire : "Laissez ça à Fêtes & Feux au Grand Feu de Saint-Cloud, ils font ça bien mieux !"

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 051/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 052/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 053/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 054/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 055/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 056/115

On arrive à la moitié du show, avec un 7° tableau évoquant les épopées et les films à caractère historique. Le début est assez calme, avec plusieurs bombes feuilles mortes, peut-être un peu redondantes par rapport au tableau précédent. La transition avec la séquence suivante était assez surprenante en revanche : sur un extrait du film Braveheart, lorsque Mel Gibson crie "Libertéééééé !" avant de mourir, 15 salves successives de mono-coups s'élèvent dans le ciel en l'espace de seulement 5 ou 6 secondes ! L'effet était assez réussi je trouve !

Dans la suite du tableau, on aura droit à plusieurs bombes d'assez gros calibre, divisées en 3, à l'effigie du drapeau français : étoiles rouge à une extrémité, étoiles bleues à l'autre, et filets argents au centre. De très beaux produits ma foi !

Le tableau se clôturera sur la musique de Lawrence d'Arabie, avec de nouvelles salves très rapides de mono-coups, dont certains à l'horizontale à ras de l'eau, et d'autres en éventails à 180°, l'effet était superbe ! Et pour couronner le tout, on terminera avec une grosse salve de bombes-tronc kamuro, tout simplement magnifiques ! C'est clairement le genre de séquence que j'aurais aimé voir plus souvent durant le spectacle, au niveau de l'intensité.

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 057/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 058/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 059/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 060/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 061/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 062/115

Vient ensuite ce qui sera le plus long tableau du show, pas moins de 9 minutes, consacré à la science-fiction. Celui-ci s'ouvre sur la musique de "2001 l'odyssée de l'espace", pendant laquelle des comètes dorées en mono-coups sont tirées en suivant parfaitement la mélodie, ce qui était un peu redondant avec le passage sur la musique du Parrain quelques minutes plus tôt. Aussi, lorsque la musique monte en puissance, je me serais attendu à ce qu'il en soit de même côté pyro, histoire d'appuyer le côté grandiose, mais ce ne fut pas le cas, à part à la toute fin où les bombes étaient un peu plus nombreuses, mais j'en attendais quand même plus. Et puis il y a une bombe qui aurait probablement dû exploser sur une des séquences suivantes, car elle était complètement différente des autres (ça se voit bien sur la première photo ci-dessous, et j'en aurai la confirmation en re-visionnant la vidéo, il y a bien eu une petite inversion de ligne, mais bon sur des gros feux comme ça, je tolère !)

Petit voyage dans le temps en Deloreane ensuite, avec Retour vers le Futur. Outre 2 rafales assez sympas de flashes au ras de l'eau, beaucoup de bombes-anneaux sur ce tableau, de différentes variétés. Les premières salves avaient une forme un peu irrégulière, et un motif au centre dont je me demande toujours ce que ça représentait exactement, même après avoir re-visionné la vidéo (un "N" ? un "Z" ?). Par la suite on a pu voir des doubles anneaux, un peu mieux mais pas toujours bien réguliers non plus. Par contre juste après on a eu des triples anneaux superposés et assez lumineux, beaucoup mieux réussis, ainsi que quelques très belles bombes couronnes avec une petite gerbe violette au centre. Et la séquence s'est terminée par une rafale de gerbes de différentes couleurs formant un gigantesque et magnifique dégradé de couleurs sur toute la façade de tir.

Le tableau n'est pas encore fini, loin de là. Il continue avec un petit interlude Star Wars, agrémenté de quelques effets lasers, mais rien côté pyro. J'avoue que même si c'était assez court, je n'ai pas trop compris l'intérêt de ce passage, ça n'apportait rien au spectacle. D'autant plus que juste après, il y a eu une séquence sur le morceau très rythmé "Navras", issue de la BO de Matrix Revolutions, mais j'ai trouvé cette séquence beaucoup trop courte, sans compter que le début manquait cruellement de pyro également. Il n'en fallait pourtant pas beaucoup, quelques petits compacts basiques à bombettes vertes auraient fait l'affaire je pense.

On enchaîne avec un petit passage à Poudlard, sur la musique d'Harry Potter, avec toute une série de gerbes et bombes assez silencieuses, dont les étoiles partaient un peu dans toutes les directions. Très joli en photo avec une pause longue, mais en temps réel, c'était un peu mou.

Hommage aux Ghostbusters ensuite, avec plusieurs grosses pivoines à changement de couleur progressif, vraiment très sympas, un de mes coups de coeur su spectacle (même si elles ne valaient pas les 3 magnifiques bombes similaires de Parente en 2015, qui avaient explosé à très basse altitude).

Un nouveau chapelet de bombes explose une nouvelle fois accidentellement sur la droite de la zone de tir, c'est déjà la 3° fois depuis le début du show sur cette plate-forme, et toujours le même style de bombes, qui devaient je pense faire partie du bouquet final.

Le tableau s'achèvera en beauté avec une très belle séquence composée de rafales de comètes dorées en éventail, et en arrière-plan plusieurs chrysanthèmes avec tronc et pointes violettes vraiment magnifiques. Et pour terminer, quelques bombes-marguerites avec pistil rouge au centre, suivies par un mini-bouquet de grosses chrysanthèmes or, le tout sur la musique d'E.T. l'extraterrestre, très symphonique, tout ce que j'aime !

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 063/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 064/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 065/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 066/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 067/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 068/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 069/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 070/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 071/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 072/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 073/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 074/115

Des films fantastiques aux films d'horreur il n'y a qu'un pas. Des gerbes de comètes sifflantes accompagnent en parfait synchro les sons brefs et stridents des violons de la BO de Psychose, avant que le lac ne s'illumine de flammes rouges très intenses pendant quelques secondes. On continue avec une scène culte de Shining, un peu inutile car il n'y avait pratiquement pas de pyro dessus si ce n'est 2-3 mono-coups isolés appuyant les coups de hache de Jack Nicholson.

Contrairement au précédent, le tableau sera de très courte durée, et se termine déjà avec les Dents de la Mer. Le requin est symbolisé par des rafales de dizaines de gerbes bleues, virant vers le rouge à la fin, et faisant de nombreux aller-retour d'un bout à l'autre de la zone de tir. Vu le nombre, c'est encore une séquence qui a probablement demandé pas mal de boulot. Le tableau se terminera par une énorme rafale assez impressionnante, composée de comètes rouges disposées sur 5 structures à 180° réparties tout le long de la zone de tir.

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 075/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 076/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 077/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 078/115

Changement d'ambiance, avec une plongée au coeur des westerns du grand ouest américain. Un tableau très court lui aussi, sans rien de bien transcendant au début, et encore une courte séquence de petites pièces sur mâts destinée aux 2 tribunes centrales uniquement. En revanche la suite était beaucoup plus intéressante, avec notamment une multitude d'éventails or à pointes rouges, que l'on voit presque toujours sur les feux Ruggieri. J'adore ces produits, bien que je préfère les mêmes mais avec des étoiles bleues au lieu de rouge !

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 079/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 080/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 081/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 082/115

On passe aux thrillers et films policiers, avec encore une fois un début de tableau assez inintéressant, composé uniquement de quelques mono-coups isolés en synchro avec des coups de feux dans la bande-son, suivi par quelques gerbes de comètes sifflantes qui paraissaient bien seules dans cet immense espace scénique.

Ca se réveille assez bien par la suite, lorsque la musique de Pulp Fiction retentit. Encore quelques belles rafales au début, suivies de compacts et bombes à effet crackling, qui remplissent toujours bien leur rôle à la fois visuel et sonore.

Dommage que le tableau ne se soit pas achevé par ça, car il y avait encore une séquence après, avec beaucoup de flashes et mono-coups très brefs en synchro parfaite certes, mais malheureusement c'était de nouveau assez pauvre visuellement parlant, et les petites bombettes à explosion sifflante assez originale ne suffisaient pas à remplir l'espace.

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 083/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 084/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 085/115

Dernier tableau figurant au programme officiel, celui consacré aux dessins animés, avec pour commencer une chanson du Roi Lion, pendant laquelle pluieurs salves de bombes-smileys ont explosé dans le ciel. Je ne suis pas spécialement fan de ces bombes-là, c'était peut-être original il y a 10 ans, mais maintenant on en voit partout, même sur des petits feux. Cela dit je crois que ça plaît encore assez bien au public en général. D'autant plus qu'ici, il y en avait probablement plus d'une centaine, à croire qu'ils avaient un dé-stockage à faire !

On enchaîne avec une série de bombes-méduses tricolores, que l'on voit aussi depuis quelques années sur les gros feux, mais je ne m'en lasse pas, elles sont superbes ! Après un court extrait de Blanche-Neige, accompagné par quelques bombes filet argent, on passe à quelque chose de beaucoup plus dynamique, avec la musique du génie d'Aladin. Beaucoup de bombes aux couleurs pastels, et puis encore de très belles constructions de rafales sur cette séquence. Sans oublier un effet qui est un peu passé inaperçu je pense, mais qui a pourtant a retenu mon attention de passionné averti : une salve très brève de petites fontaines de couleur. On en avait déjà eu une un peu plus tôt, tout en rouge, mais celle-ci était en version multicolore, je ne pense pas avoir déjà vu cet effet ailleurs. Mis à part 2 mono-coups mal inclinés, rien à redire sur cette séquence, c'était parfait !

Durant l'interlude suivant, on aura droit à une rafale de mono-coups un peu spéciale, puisqu'il s'agissait de ceux placés sur les structures en cercle inclinées vers le lac, que j'avais remarquées l'après-midi. L'effet était assez bref et très lumineux (peut-être même un peu trop), mais un peu décevant je trouve. Je pensais qu'on verrait vraiment se dessiner un grand "O", mais ce c'était pas vraiment le cas.

Et on arrive à la dernière séquence du tableau, avec sans doute une des pires chansons issues des dessins animés Disney (avis qui n'engage que moi, mais je constate qu'elle est loin de faire l'unanimité, même auprès du grand public). Je veux parler de la Reine des Neiges bien sûr, je ne supporte pas cette chanson, d'autant plus qu'elle reste en tête, ce qui a le don de m'énerver ! Et en plus de ça, elle m'a causé une petite frayeur ! En effet, d'après le programme officiel remis avant le spectacle, je savais qu'il s'agissait du dernier tableau. Je me disais donc en moi-même : "non, c'est pas possible, ils ne vont quand même pas terminer le feu sur ça ... ?!"

Au niveau visuel, c'était très lumineux, avec des dizaines de fontaines au niveau de l'eau, et dans les airs une multitude de bombes blanc clignotant. Un peu dommage que celles-ci étaient pratiquement toutes du même calibre et explosaient à la même hauteur, ça formait comme une sorte de grande ligne droite dans le ciel, il manquait peut-être quelques bombes de plus gros calibres pour donner un peu de volume. Ceci étant dit, les effets pyro collaient bien au thème de la chanson, mais bon...

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 086/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 087/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 088/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 089/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 090/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 091/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 092/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 093/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 094/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 095/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 096/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 097/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 098/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 099/115

Le dernier tableau n'avait pas encore l'envergure d'un bouquet final, et la voix-off reprend, je pousse un "ouf" de soulagement, j'aurais vraiment été dégoûté si le feu s'était terminé sur cette horrible chanson !

On sent arriver le vrai bouquet, lorsque le thème majestueux de la BO de Jurassic Park prend la relève, accompagné de ce qui semble être le discours de fin du spectacle, qui aura duré presque 2 minutes, beaucoup trop long je trouve, ça faisait vraiment "remplissage", la moitié aurait largement suffi.

Et ce n'est finalement pas sur Jurassic Park qu'on terminera la soirée, mais bien sur une des musiques de Star Wars, et avec une orgie de produits kamuro : gerbes puis comètes tirées en croisillons, sans oublier de nombreuses bombes, sans tronc d'abord, avec ensuite. C'est le genre de tableau qu'on retrouve systématiquement sur les gros feux Ruggieri, c'était déjà le cas en 2008 et 2010, mais personnellement ça ne me dérange pas. Ca fait toujours son petit effet, je suis à chaque fois sous le charme lorsque le ciel disparaît derrière les milliers de paillettes d'or !

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 100/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 101/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 102/115

... mais voilà qu'après seulement 1 minute, tout s'arrête !! Un peu court pour un bouquet final de la Fête du Lac ! Et bien non, car ce n'était pas encore le bouquet ! La voix-off revient une dernière fois à la charge avec le vrai discours de fin. J'ai trouvé ça un peu bizarre, voire même "too much", d'autant plus que le passage parlé précédent avait déjà été trop long. Cela dit, l'effet de surprise était réussi, et je dois dire que j'aime bien les feux où on pense qu'on est entrain d'admirer le bouquet final, alors qu'il ne s'agit que du pré-bouquet ! Le seul bémol dans le cas présent étaient les passages parlés qui étaient vraiment trop longs.

Le vrai bouquet sera divisé en 5 parties : 3 parties avec bombes filet or, entrecoupées par 2 autres avec principalement des pivoines de différentes couleurs. Et histoire de bien remplir l'espace et de rajouter un maximum de bruit pendant toute la durée du bouquet, de nombreux compacts viendront s'ajouter aux bombes, et notamment les compacts à comètes sifflantes et bombettes rouges et vertes, que l'on retrouve sur tous les bouquets ou pré-bouquets des feux Ruggieri (ce dont je n'ai rien contre, car ils remplissent très bien leur rôle).

En faisant attention, on pouvait deviner qu'il manquait quelques chapelets de bombes sur la droite durant la première des 5 parties, il s'agissait bien de celles qui ont explosé accidentellement durant le show, mais ce n'était si flagrant que ça cela dit. A noter aussi qu'entre la 3° et 4° partie, il y a eu un gros blanc de 3 secondes dans les explosions, avant que ça ne reparte de plus belle en même temps que la musique. Je ne sais pas si ce très court passage à vide était voulu ou pas, si oui je n'était pas spécialement fan.

Du côté de la bande-son, habituellement je suis plutôt fan de musiques bien grandiloquentes pour terminer des feux, c'est d'ailleurs ce à quoi je m'attendais ce soir. Et bien pas du tout, c'est sur un morceau issu de la BO de The Artist que le spectacle s'est achevé, dans un style très jazz symphonique des années 20. C'était assez surprenant, mais le choix était original, et j'ai trouvé ça plutôt sympa, c'était rythmé et entraînant, beaucoup mieux que la musique de clôture de l'année précédente. Sans que ce soit un reproche, on avait du mal à entendre la musique sur la fin par contre, tellement la puissance et l'intensité des déflagrations couvraient tout !

Une salve de comètes et de marrons d'air plus tard, et c'est le black-out, sans aucun produit retardataire ! Un bouquet très réussi ma foi ! Certaines de mes connaissances l'ont trouvé trop court par rapport aux autres années, mais ça ne m'a pas spécialement marqué. Et d'ailleurs après une petite comparaison dans mes archives vidéos, la partie la plus intense des bouquets ne dure en général jamais plus d'1'30. C'était peut-être un rien plus court ici, à 10 secondes près, mais je n'ai en tout cas pas eu un sentiment de "trop peu", car l'intensité était au rendez-vous, et le nombre de bombes était assez impressionnant.

FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 103/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 104/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 105/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 106/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 107/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 108/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 109/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 110/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 111/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 112/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 113/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 114/115
FETE DU LAC - Annecy - 06/08/2016 - 115/115

Après 73 minutes de spectacle, les lumières se rallument, c'est le moment de ranger le matériel et d'aller partager ses impressions avec toutes les connaissances présentes sur le site. Cette Fête du Lac n'aura malheureusement pas laissé un souvenir impérissable par rapport aux éditions des 5 années précédentes. Les avis étaient plutôt unanimes quant au fait qu'il y avait beaucoup trop de temps morts entre les séquences pyro. L'idée d'incorporer des répliques des films dans la bande-son n'était pas mauvaise en soi, et même plutôt originale, mais leur utilisation était clairement abusive.

Plusieurs séquences pyro étaient également trop peu fournies, un peu comme si on avait voulu économiser un maximum sur les produits. Et je peux d'ailleurs le constater au travers de mes photos : non seulement j'en ai moins presque 2x moins qu'en 2015, mais en plus la moyenne des temps de pose est bien supérieure : 17,7 secondes, contre seulement 10,7 l'année d'avant.

Au niveau de l'implantation des points de tir, petite déception là aussi, dans le sens où je trouvais que ça manquait de profondeur. A ce niveau-là, les 2 meilleures éditions sont pour moi celles réalisées par Parente en 2011 avec le layout en forme de cercle inscrit dans un grand triangle, et 2012 avec le layout en forme d'étoile. Cette année, même si les points de tir formaient une sorte de zigzag, globalement le ressenti visuel paraissait tout de même beaucoup plus rectiligne.

Autre aspect du spectacle qui m'a interpellé : le fait que les tableaux étaient très inégaux. Non seulement au niveau de la conception, certains tableaux étant assez inintéressants comparativement à d'autres, mais aussi dans leur longueur : certains duraient à peine 3 minutes, alors que d'autres duraient jusqu'à 6 voire 9 minutes.

Ceci étant dit, ne boudons pas notre plaisir car il y avait tout de même de très belles choses, et quelques passages où je me suis dit en moi-même : "waouhw" (même s'il y en avait moins que les autres années). On a eu plusieurs produits très intéressants, qu'on n'a pas spécialement l'habitude de voir ailleurs, notamment dans les bombes, même s'il y avait parfois un petit goût de trop peu. Au niveau de la synchronisation avec la musique, rien à redire, c'était parfait, avec beaucoup de mono-coups très bien calés sur la bande-son.

Mes séquences "coups de coeur" se trouvaient pratiquement toutes dans le dernier tiers du spectacle : celle sur la musique de Ghostbusters tout d'abord, avec les bombes à changements de couleur, suivie tout de suite après par celle sur E.T., avec un aspect très grandiose, autant dans la musique que d'un point de vue visuel. Je citerai également la séquence très dynamique sur la musique du génie d'Aladin, et puis bien sûr le magnifique pré-bouquet kamuro et son déluge de paillettes d'or !

Et puis je ne peux évidemment pas faire l'impasse sur les très nombreuses rafales qui ont fait des allers-retour d'un bout à l'autre de la baie pendant toute la durée du spectacle. C'était selon moi le principal intérêt du feu en fait. C'est quelque chose qui manquait un peu sur les feux des dernières éditions, on peut dire qu'on s'est bien rattrapés cette année, on a eu notre dose de mono-coups ! Ca a dû demander énormément de boulot en tout cas. Mention spéciale à la séquence sur Pirates des Caraïbes, elle aussi dans mes coups de coeur !

Quant au bouquet final, cela fait maintenant plusieurs années que je dis que celui de Parente en 2011 restait mon préféré, suivi de près celui de Luso en 2013. Hé bien je pense que le bouquet de cette année est digne de rentrer dans le trio gagnant, sans pouvoir vraiment le mettre devant ou derrière les 2 autres, car ils étaient tous les 3 très différents et donc très difficiles à comparer. Disons que les 3 ont un petit quelque chose que les autres n'ont pas : celui de 2011 avait un côté très "grandiose" et un aspect de profondeur très marqué, celui de 2013 était très bien construit d'un point de vue conception, quant à celui de cette année, il était très lumineux et coloré, mais aussi très suprenant de par sa bande-son très rythmée et entraînante.

Voilà donc encore une Fête du Lac qui s'achève, un peu en demi-teinte certes, mais ce n'est certainement pas ça qui m'empêchera de revenir en 2017 !

Sur ce, voici la vidéo :

Liens vidéo : Youtube - Vimeo

Retour en haut de la page