MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE

Mons - 24/01/2015

> Feu d'artifice
> Autres animations et spectacles

Premier rendez-vous pyro de l'année 2015, qui était dans mon agenda depuis bien longtemps : la soirée d'ouverture de Mons 2015, Capitale européenne de la Culture. Le genre d'événement qui est souvent synonyme de gros show pyrotechnique. A l'annonce officielle de la date de la soirée plusieurs mois auparavant, j'imaginais déjà un show grandiose sur le plan d'eau qui longe l'autoroute, qui me semblait être l'endroit le plus approprié pour cela. Et avec le Groupe F aux commandes, étant donné qu'ils ont l'habitude de ce genre d'événement. J'attendais impatiemment de voir la date s'afficher dans leur agenda, en vain. Ce ne sera donc pas encore cette fois qu'on aura l'occasion de les voir en Belgique (c'eût été trop beau...)

Deuxième déception avant l'heure : pas de Groupe F, et pas de grand spectacle sur le plan d'eau non plus. La seule info que j'avais sur le feu était qu'il serait tiré depuis une place du centre-ville... ce qui ne me laissait assez perplexe, car après inspection des lieux via Google Street View, le site n'était pas très "sexy" pour y tirer un feu.

J'en aurai la confirmation en arrivant sur place le jour J, en fin d'après-midi : l'endroit est assez confiné avec pleins de maisons tout autour, et il y a très peu de recul. Je ne connais toujours pas la société qui tire le feu. J'interroge un type à la sono : "j'en sais rien". Et un autre type qui avait l'air de faire partie de l'organisation : "je ne connais pas le nom mais ce sont des français et des espagnols". Voilà qui est assez étonnant, et qui me rend assez enthousiaste. Le fait d'avoir fait venir une ou deux société(s) étrangère(s) me laisse penser que le feu aura peut-être quelque chose d'original que des sociétés plus locales ne peuvent pas proposer (au final, ce n'était pas tout à fait exact, mais j'y reviendrai plus loin).

Je distingue quelques petites pièces d'artifices sur le toit de l'ancien bâtiment militaire qui longe la place. Tout le feu sera à priori tiré de ce toit, qui est le seul endroit possible de toutes façons. Il y a tout de même entre 15 et 20 postes de tir répartis à intervalles réguliers sur environ 150m de long, le genre de chose qu'on voit assez rarement sur des feux en Belgique. A priori, ça s'annonce pas si mal, même si l'endroit est plutôt moche. Rendez-vous quelques heures plus tard pour le verdict.

MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 001/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 002/036

Le feu était fixé à 22h30, mais il y avait beaucoup d'autres animations un peu partout dans la ville, avec pas mal de bonnes surprises d'ailleurs. Je rejoins la place où le feu avait lieu une petite heure avant le début de celui-ci. J'ai fait plusieurs aller-retours d'un bout à l'autre en hésitant longuement sur l'endroit où j'allais me mettre. Un vrai casse-tête, car la place (et donc la façade de tir) était relativement longue (150m), mais en profondeur il y avait très peu de recul (60m maximum). Pour couronner le tout, il y avait des arbres et des lignes électriques faisant tout le tour de la place, à 10m de la bordure de celle-ci, ce qui limitait encore plus le recul, ainsi qu'un grand dancefloor au milieu, avec son lot de structures métalliques et de spots.

Je me place finalement dans un des coins tout à l'arrière, de façon à avoir le plus de recul possible. C'est le seul endroit d'où je peux avoir toute la longueur du bâtiment depuis lequel le feu sera tiré. J'aurais peut-être pu m'avancer un peu pour éviter les lignes électriques, mais alors je me serais retrouvé en plein milieu de la foule, impensable pour y placer mes 2 trépieds.

Le feu commence avec 15 minutes de retard, ce qui a quelque peu agacé certaines personnes autour de moi, qui avaient prévu d'aller voir d'autres choses après. En guise d'introduction, on a eu droit à l'hymne local du "Doudou", interprété en live par un chanteur et une guitare électrique, et agrémenté de quelques pétards. Bon alors je n'ai rien contre l'hymne en lui-même, mais l'interprétation était très... spéciale. Je me suis demandé en moi-même "mais qu'est-ce que c'est que ce truc ??". Suite à plusieurs fausses notes successives assez remarquables ainsi qu'à quelques passages où le chant et la guitare n'étaient manifestement pas ensemble, je me suis demandé si les interprètes étaient bourrés ou si c'était fait exprès sous couvert d'une quelconque démarche artistique. Bref, j'ai pas trop compris le délire.

La soirée était parfaite jusque là, et puis le feu a commencé, et là... catastrophe. Quelques heures plus tôt, le fait d'avoir vu une vingtaine de petits postes de tir disposés à interalles réguliers sur 150m de long m'avait donné une certaine confiance, tout comme le fait d'apprendre que le feu était tiré par des français et des espagnols. Ce qui n'était qu'à moitié vrai en fait, car j'apprendrai finalement dans les jours suivants qu'il s'agissait en fait d'une collaboration entre la société Feu & Métal (qui est une société belge et non française) et la société espagnole de Hermanos Caballer.

Malheureusement, j'ai commencé à déchanter dès les premières secondes. La première raison : la bande-son. Une sorte de dubstep électro, ou appelez-ça comme vous voulez, mais en tout cas c'était très lent, et surtout pas entraînant pour un sou. La fin était un peu plus rythmée, mais globalement c'était une bande-son qui je trouve, ne collait pas du tout avec un feu d'artifice, du moins pas tel que je le conçois. Aucune réelle mélodie, aucune émotion, aucun passage un peu "grandiose" qui fasse rêver. Pour une musique de fond dans un bar lounge, ok, mais pas pour accompagner un feu. J'aurais encore préféré des chansons pop-rock à texte ou même de la dance. Au détour de mes investigations sur le net, j'ai pu retrouver par hasard cette bande-son, elle est disponible ici.

La deuxième raison, c'est la conception du feu en lui-même. J'avais déjà du mal avec la bande-son, mais d'un point de vue visuel, le début du feu ne m'a vraiment pas aidé à rentrer dedans : des petits jets et des mono-coups, parfois très éloignés les uns des autres, et tirés d'une façon assez asymétrique. Je pense que c'était voulu, mais visuellement je ne trouvais pas ça beau. En outre, ça m'a vraiment fait penser au feu de la Saint-Nicolas de Nancy en 2011, tiré par Prestatech, qui m'avait beaucoup déçu. Et puis les produits étaient assez silencieux, il a fallu attendre 4 bonnes minutes avant d'entendre les premières véritables explosions. Ce n'est pas un défaut en soi, mais étant donné ma réticence par rapport à la bande-son, ça ne faisait que renforcer le manque de dynamisme.

Voici déjà la vidéo, la suite de mon report juste après.

Liens vidéo : Youtube - Vimeo

Si je devais résumer le feu en un mot, je dirais "ennuyeux". Car c'est réellement l'impression que j'ai eu, malgré l'utilisation massive de mono-coups, bien synchros avec la bande-son, principalement durant la première moitié du feu. Habituellement, c'est plutôt un gage de qualité, mais pas cette fois. La majorité d'entre eux étaient tirés verticalement, ou du moins avec un angle très faible, ce qui était un peu redondant à la longue. Un peu plus d'originalité et de "folie" dans la façon de tirer aurait été la bienvenue.

D'une manière générale, il n'y avait pas de réelle division en tableaux bien distincts. Malgré les nombreux mono-coups, la bande-son donnait plus une impression de musique de fond, servant de support à un enchaînement de produits, qui étaient parfois espacés de quelques petits blancs. Un peu dommage vu le contexte et l'envergure de l'événement dans son ensemble.

Au niveau des produits, certains d'entre eux étaient tout de même assez jolis, en particulier les suivants (avec les timings de la vidéo ci-dessus) :

>>> 2'30 : chandelles de comètes très lumineuses et tirées en éventails. Et même s'il n'y avait rien de vraiment extraordinaire dans la façon dont elles étaient tirées, viuellement c'était une des meilleures séquences selon moi, de par la luminosité, et l'inclinaison des produits qui donnait vraiment une impression de largeur et de remplissage de toute la façade de tir simultanément.
>>> 3'46 : 5 grands éventails de comètes dorées
>>> 5'36 : gerbes bleues doublées d'une comète or
>>> 8'40 : gerbes violettes et oranges, et comètes kamuros
>>> 12'46 : à nouveau 5 grands éventails, cette fois de comètes crépitantes
>>> 14'44 : gerbes kamuros + étoiles roses
>>> 17'00 : compacts rafaleurs de comètes crépitantes avec étoile rouge (que le public a beaucoup aimé)

Pas mal de compacts à bombettes, mais pas beaucoup de bombes sur l'ensemble du feu, mis à part sur les 4 dernières minutes. Une première vague d'une cinquantaine de secondes (à partir de 17'55), avec des bombes tirées une par une environ toutes les secondes ou les demi-secondes. D'un point de vue artistique, je trouvais ça assez ennuyeux, sans surprise. Quelques secondes plus tard (à partir de 20'25), la cadence de tir s'accèlère enfin un peu.

Et puis on arrive à une très belle séquence de bombes-tronc kamuros avec étoiles violettes, tirées en éventail. Ca n'a malheureusement duré que 10 secondes, mais c'était très joli. A vrai dire c'est un des rares moments que j'ai réellement apprécié sur ce feu. C'est là que je me dis "ok, le bouquet a commencé, ça va continuer à s'intensifier avec de plus en plus de bombes". A ce moment-là, j'ai encore un petit espoir que le bouquet vienne "sauver" le feu.

A peine cette courte séquence de bombes kamuros terminée, et alors que je m'attendais à ce que le rythme s'amplifie, c'est l'effet inverse qui se produit. Ce qui me laisse penser que ce n'était donc pas encore le début du bouquet, et que celui-ci sera encore plus intense. Le feu repart dans une séquence de mono-coups, encore tous tirés verticalement, avec une bonne synchro, mais une cadence toujours un peu ennuyeuse. La bande-son diminue d'intensité, les mono-coups sont suivis par 4 secondes de vide, avant que quelques marrons d'air n'explosent, et puis... PLUS RIEN !!! Et le feu se termine comme ça...

Et là, je suis littéralement sans voix, et je ne peux m'empêcher de penser "euh... mais non... ça ne peut pas finir comme ça... il est où le bouquet final ????". On dit souvent qu'un bon bouquet peut rattraper un feu médiocre. Pour le coup, c'est raté de chez raté, car force est de constater que le feu est réellement terminé. Je me demande bien pourquoi avoir fait venir des espagnols pour ça. Eux qui sont réputés pour faire des feux "puissants", ici c'était tout l'inverse.

Malgré les applaudissements du public à la fin (mais pas de moi...), je suis tout de même content d'entendre des personnes derrière moi dire "je pensais qu'il y aurait pleins d'explosions à la fin". Ben oui, un vrai bouquet final quoi ! Ouf, il y a quand même des gens qui ont remarqué qu'il manquait quelque chose, ça me rassure un peu.

Cela dit, ça ne m'enlèvera pas ma déception. Je pensais encore aller refaire un tour dans la ville après, mais ce feu m'a vraiment démoralisé, je rentre donc chez moi. Sur tout le trajet, je n'ai pas arrêté de re-penser à ce que je venais de voir et à me poser des questions. Aller voir des petits feux de village dont je sais à l'avance qu'ils n'auront pas ou peu d'intérêt, ça m'arrive encore régulièrement, mais assister à un feu d'un événement de cette ampleur et repartir avec autant de déception, c'est extrêmement rare, et je pense que c'est même la première fois où je repars dans un tel état d'esprit.

Bref, avec une bande-son très douteuse, un feu visuellement peu intéressant et ennuyant, et l'absence de bouquet, le bilan de ce premier feu de 2015 n'est vraiment pas réjouissant. Je ne sais pas si un autre feu est prévu dans l'année, ou lors de la soirée de clôture (je n'ai en tout cas rien trouvé dans le programme officiel jusqu'ici), mais il en faudra beaucoup pour combler ma déception.

Sur ce, voici les photos, avec en premier plan les lignes électriques autour de la place... Je n'avais pas trop le choix malheureusement ...

MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 003/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 004/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 005/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 006/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 007/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 008/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 009/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 010/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 011/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 012/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 013/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 014/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 015/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 016/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 017/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 018/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 019/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 020/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 021/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 022/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 023/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 024/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 025/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 026/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 027/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 028/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 029/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 030/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 031/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 032/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 033/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 034/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 035/036
MONS 2015 - SOIREE D'OUVERTURE - Mons - 24/01/2015 - 036/036

> Feu d'artifice
> Autres animations et spectacles

Retour en haut de la page