RAMMSTEIN

Stade Roi Baudouin, Bruxelles - 10/07/2019

Alors que je n'avais jamais mis les pieds dans un stade avant cette année, voilà qu'à peine 4 semaines après Metallica, me voici de retour au stade Roi Baudouin, cette fois-ci pour une grande leçon d'allemand en plein air avec Rammstein ! Inutile de dire que c'est un événement que j'attendais avec grande impatience !

La soirée commence très calmement, avec le duo Jatekok, 2 françaises reprenant du Rammstein exclusivement au piano. L'idée est originale et ça doit sans doute être pas mal à acouter chez soi au calme, mais là avec le brouhaha de la foule, les conditions n'étaient pas vraiment idéales pour se faire un avis.

20h45, après une énorme explosion aux 4 coins de la scène, les allemands prennent possession de celle-ci, et les rythmes industriels bien carrés résonnent à travers le stade. J'avais un peu peur qu'il ne fasse encore trop clair que pour bien profiter des jeux de lumières, mais au final ce n'était pas vraiment un problème. Ca aurait été mieux dans le noir total c'est sûr, mais les effets étaient suffisamment puissants que pour être visibles même en début de soirée. Cela dit, on a quand même eu de la chance que le ciel était bien couvert, on en aurait sans doute moins profité pendant au moins 3/4h si le soleil avec été présent comme c'était le cas au concert de Metallica.

En tout cas au niveau du show et du décor, il n'y a définitivement rien à redire ! La scène est monstrueuse, et son look post-apocalyptique fait penser à une cité industrielle, dominée en son centre par une tour dont le sommet rappelle très fort la tour du Mordor dans le Seigneur des Anneaux ! Entre les les jeux de lumières, les confettis noirs, les effets de flammes, ou encore les fumigènes noirs aux 4 coins du stade eu début du concert, le spectacle est total, on en prend pleins les yeux (et les oreilles bien sûr).

Petit interlude purement électro, avec un des musiciens jouant les DJ façon Tomorrowland, pendant que les autres effectuent une chorégraphie un peu ridicule avec des costumes de lumière ! Un moment assez WTF, mais rigolo !

On en est à un peu plus de la moitié du concert, l'obscurité commence tout doucement à s'installer, et le show s'intensifie encore sur la célèbre chanson "Du Hast", avec sont lot d'effets pyrotechniques, et surtout de flammes, jaillissant des 4 coins du stade : devant la scène, derrière, mais aussi au sommet des 4 tours de sono placées dans la fosse. Les coups de chaleur étaient vraiment intenses !

Petit moment plus calme un peu avant la fin, où les membres du groupe ont été rejoints par le duo Jatekok le temps d'une chanson, sur la petite scène placée au milieu de la fosse. Je ne sais pas trop comment ils sont arrivés là, mais ils en sont tous repartis en canots pneumatiques, portés par la foule jusqu'à la scène principale ! Je ne connais pas beaucoup de groupes (aucun en fait) qui s'adonnent à ce genre d'exercice en live !

Un dernier salut au public, avant de monter dans la tour via un ascenseur, puis de disparaître dans celle-ci après une dernière explosion, tandis que la tour de Sauron crache des dernières flammes !

Troisième fois que je voyais Rammstein en live, et ça reste définitivement une valeur sûr, musicalement, mais aussi et surtout pour le show ! Ce sera assurément le concert le plus spectaculaire de l'année ! D'autant plus qu'on était très bien placés, bien en face de la scène. Le show étant très symétrique, ça aurait certainement été moins bien si on avait été plus de profil. Pour le coup, je ne regrette vraiment pas les 100€ payés pour le ticket. C'est cher oui, mais comparé aux prix des concerts de n'importe quel autre groupe, ici on sait pourquoi on paye et on en a clairement pour son argent.