CHRISTMAS BASH

Geiselwind - 07 et 08/12/2018

> Concerts
> Photos "people"

Dernier festival et derniers concerts de l'année, au Christmas Bash Festival à Geiseilwind, un petit bled perdu en plein milieu de l'Allemagne ! Deux jours de métal arrosés de bière allemande, mais pas que ! Il y avait aussi le vin chaud, et boire du vin chaud devant un concert, je pense que c'était une première (et ça a un côté un peu surréaliste, mais c'est pas mal !).

On commence avec Sinner, un groupe de heavy assez classique mais sympa. Mais le truc que j'ai le plus retenu de leur concert, c'est la présence improbable d'un bar en plein milieu de la scène, avec un type qui ne fait rien d'autre que de servir des cocktails aux musiciens. J'adore le concept !

On continue avec un des concerts que j'attendais le plus du festival : Rage ! Mais pourquoi jouent-ils aussi tôt ? Je ne comprendrai jamais comment ce groupe n'a jamais percé plus. C'est toujours aussi énergique, mais je regrette quand même un peu le départ de Victor Smolski à la guitare. Son remplaçant n'est certes pas moins bon, mais j'ai l'impression qu'il y a un peu moins de complicité qu'avant. Le concert n'en était pas moins bon pour autant, bien que trop court !

Higher than the sky, we're
Higher than the SKY SKY SKY !

On continue avec Gloryhammer, que je n'avais encore jamais vu mais dont j'avais déjà entendu parler pour son côté un peu ridicule (assumé) ! Visuellement, leurs costumes ne ressemblent à rien, bien que je m'attendais à ce que ce soit encore pire ! Et musicalement, c'était conforme à mes attentes : du bon heavy hyper cliché poussé à l'extrême, mais super entraînant ! D'ailleurs, à quand une tournée ou un festival avec Gloryhammer, Powerwolf, Beast in Black, et Battle Beast ? Mmmmh ce serait peut-être trop en fait...

On continue avec D.A.D., abréviation de Disneyland After Dark, un groupe de hard rock danois que je connaissais pas du tout. C'est pas du tout le genre de métal que j'écoute d'habitude, mais dans le cadre d'un festival, en étant dans l'ambiance devant la scène (et avec de la bière allemande), ça passe tout seul.

Changement d'ambiance, on repasse à du festif, et même très festif, avec Alestorm, leurs chansons de pirates, les mélodies kitsch au clavier portable, et leur canard géant en guise de mascotte !

Je collectionne les canards... volants !

Et ce qui devait arriver arriva... on a donc pu assister en direct live aux dernières minutes du canard, avant qu'il ne disparaisse dans la foule ! Aucune idée de ce qu'il est devenu ensuite (mais j'avoue que c'est un beau trophée pour le mec qui l'a ramené chez lui !). On s'est quand même demandé le lendemain s'ils en avaient un stock en réserve pour chaque concert ! Chose pas impossible car après quelques recherches, il semble que le modèle soit en rupture de stock partout (et accessoirement cet accessoire décoratif coûte quand même au moins 250€ !)

On termine la soirée avec Children of Bodom, ce qui n'était peut-être pas le choix de programmation le plus judicieux, car après la grosse ambiance sur Alestorm, difficile de tenir le public en haleine. Ca faisait plus de 3 ans que je n'avais plus vu le groupe, et globalement ça m'a semblé un peu moins bien que dans mes souvenirs (tout comme leurs 2 derniers albums d'ailleurs). Ce n'était pas un mauvais concert pour autant, mais il manquait un petit truc.

Deuxième jour, avec pour commencer une vue d'ensemble de la zone de festival, franchement très sympa, avec la fosse devant la scène, des petites terrasses sur les côtés, une autre partie un peu surélevée avec pleins de bancs et de tables, et pas moins de 3 bars, dont un relativement grand dans un décor de chalet suisse ! La salle en elle-même ne ressemble... à rien ! On dirait un mix entre une salle de concert, un entrepôt, un hall d'exposition, une salle des fêtes, ou un centre commercial !

Et pour situer le contexte, le tout se situe à côté de l'autoroute, au milieu de grands parkings pour routiers, avec des pompes à essence et des fast-foods (sans oublier un grand sex-shop !). La salle en elle-même se situe dans un gros bâtiment qui abrite aussi un garage, un bar, un hôtel et ... une église !

Pas beaucoup de photos des premiers groupes, vus de loin. On ne s'est rapproché quà partir de Death Angel, un groupe de thrash très sympa, dont le chanteur poussait assez souvent des cris en montant fort dans les aigus ! (le genre de truc en festival pour m'inciter à faire de même de façon à avoir la gorge niquée le lendemain... et ça a plus ou moins bien marché...)

Beaucoup de groupes de thrash sur cette deuxième journée en fait, pas moins de 4, dont notamment Sodom (ci-dessous) et Exodus. J'aime assez bien ce genre de groupes en festival, ça passe toujours très bien je trouve. Par contre je n'étais pas du tout fan du son de guitare pendant Sodom.

Petite pause avant la tête d'affiche de la soirée, le temps de (re-)boire une bière en dégustant une délicieuse curry-wurst comme seuls les allemands en ont le secret ! Arf, mais c'est pas très bon en fait !

Dernier groupe du festival : Saxon ! Habituellement c'est le genre de groupe que je regarde de loin sans vraiment m'y intéresser. Une fois n'est pas coutume mais vu qu'on ne se marchait pas spécialement sur les pieds dans la fosse, autant se rapprocher de la scène. Et au final, c'était un très bon moment ! Et on a eu droit en prime à un défilé de mode d'une vingtaine de vestes à patches que les gens du public n'arrêtaient pas de lancer sur la scène, ça mettait bien l'ambiance !

Très bon petit festival en tout cas, à une période où il n'y a en général plus grand chose, parfait pour terminer l'année donc ! A refaire !

> Concerts
> Photos "people"