THE WORLD OF HANS ZIMMER

Lanxess Arena, Cologne - 05/05/2018

Expédition de toute dernière minute à la Lanxess Arena de Cologne, après avoir vu in extremis 24h plus tôt qu'un concert tribute à Hans Zimmer s'y déroulait. Qui a dit que les pubs sur Facebook étaient inutiles et sans intérêt ?? Ayant réservé à seulement quelques heures du concert, il ne restait évidemment que quelques places isolées, dans les sections les plus éloignées de la scène, mais c'était ça ou rien, et la vue n'était quand même pas mauvaise.

A la différence des concerts de Hans Zimmer vus en 2016 et 2017, il s'agissait ici principalement d'un orchestre, avec des versions des morceaux forcément plus orchestrales. Il y avait toutefois quelques musiciens additionnels (guitare, batterie, clavier, flûte, ...), mais à la différence des concerts des 2 années précédentes, ceux-ci n'étaient pas en fronstage, mis à part sur quelques passages isolés. L'ensemble sonnait beaucoup moins "électro-rock", et les morceaux étaient moins re-travaillés, ils se rapprochaient en fait beaucoup plus des versions originales, sans que ce soit péjoratif bien entendu. Hans Zimmer lui-même n'était pas présent sur scène, ce qui était clairement annoncé puisqu'il s'agissait d'un concert tribute, mais il faisait tout de même quelques petites interventions parlées entre les morceaux, sur écran géant.

Le concert s'est ouvert sur un morceau de "The Dark Knight", beaucoup plus calme par rapport aux versions live qu'on avait pu voir en 2016 et 2017, mais tout de même assez prenant, avec une belle montée en intensité. On a ensuite eu droit à plusieurs extraits de BO de films qui n'avaient pas été jouées sur les concerts de Hans Zimmer, à savoir "King Arthur", "Mission Impossible 2", "Pearl harbor" ou encore "Rush". La première partie s'est achevée avec une très longue suite de 20 minutes issue de la BO de "Da Vinci Code". Cette suite comprenait évidemment le morceau le plus connu, "Chevaliers de Sangreal", mais celui-ci était précédé de nombreux autres extraits, dans une ambiance assez glauque, et avec beaucoup de chant lyrique au début.

Après une pause de quelques minutes, le concert reprend, avec plusieurs morceaux provenant de dessins animés. Un court extrait de "Madagascar" tout d'abord, très différent du reste, dans un esprit beaucoup plus enfantin. On change totalement de registre ensuite, avec un extrait de la BO de "Spirit", que je ne connais pas du tout, mais dont la musique était magistrale, probablement un des meilleurs morceaux du concert, très épique. On enchaîne avec "Kung-Fu Panda", dont la BO est pas mal du tout, mais le morceau choisi pour ce concert n'était clairement pas le meilleur. Et la séquence dessins animés s'achève avec une compilation de la BO de "The Lion King", dont la fin était identique à celle jouée lors des concerts de Hans Zimmer, mais le reste était totalement différent, l'aspect "pop-music" avait été mis totalement de côté, pour faire place à des extraits beaucoup plus symphoniques, ce dont je ne me plaindrai absolument pas bien évidemment.

Le concert se poursuit avec "The Holiday", beaucoup plus pop mais tout de même très sympa, suivi d'un extrait de "Hannibal", plus calme et dans une toute autre ambiance. Et il était inévitable de passer à côté de "Gladiator" bien évidemment, dont on a eu une longue suite de plus de 15 minutes. Environ la moitié était identique à ce qui avait été joué aux concerts de Hans Zimmer, mais il y avait quelques passages supplémentaires, assez symphoniques également.

Après un petit extrait assez calme issu de "Inception", celui-là même qui avait clôturé les concerts en 2016 et 2017, le rappel fut cette fois beaucoup plus épique, avec une longue suite de près de 10 minutes provenant de la saga "Pirates of the Caribbean". En l'occurence il s'agissait principalement d'un des morceaux les plus magistraux issu du 3° film "At World's end". Et celui-ci a bien évidemment été enchaîné avec le thème principal de la saga, terminé par la même finale que sur les concerts de Hans Zimmer (finale taillée pour le live, et qu'on ne retrouve malheureusement pas sur les albums). J'avais adoré ce morceau sur ses concerts, mais cette version-ci était encore mieux, car encore beaucoup plus orchestrale. Rien à faire, ça reste quand même pour moi un des meilleurs thèmes musicaux du cinéma, du genre qui me fait hérisser les poils quand je l'entend ! C'était en tout cas le morceau parfait pour terminer le concert en beauté, plus épique que ça, ce n'est pas possible !

Excellent concert au final donc, peut-être un tout petit peu moins bien que les "vrais" concerts que j'avais vu, dû au fait qu'il y avait un peu moins d'originalité vu que les morceaux étaient moins re-travaillés. L'interprétation était très différente cette fois, plus axée sur le côté symphonique, mais je ne vais pas m'en plaindre, c'est exactement ce que j'attendais.