CRADLE OF FILTH + GOD SEED

Coliseum, Charleroi - 18/12/2012

J'avais hésité à y aller, puis finalement je me suis décidé, car c'était quand même le dernier concert de l'année, sachant que le début de 2013 s'annonçait trèèèèès calme. Environ un mois après Luca Troulala et ses troubadours (of Fire), retour au Coliseum de Charleroi, mais on change de registre, ce soir ce sera black métal !

J'ai loupé les 2 premiers groupes (c'est malin aussi de commencer à 18h30 un mardi...), j'arrive juste pour le début de God Seed, que j'ai découvert et que j'ai plutôt bien aimé. Du bon gros black métal, très sombre (ça ne s'appelle pas du "black" métal pour rien). Je regrette juste le fait que je ne connaissais pas les morceaux, j'en aurais sans doute encore plus profité. Encore un truc à ré-écouter chez moi.

Dani Filth et sa bande prennent le relais. Encore du black métal, mais bien différent cela dit. Ce n'est pas la première fois que je les vois, et même si j'ai un peu décroché sur les 2-3 derniers albums (à part le tout dernier en date - Darkly Venus Aversa - qui a ravivé mon intérêt), ça reste sympa en live.

J'ai l'impression que Dani a de plus en plus de mal, sa voix est beaucoup moins variée qu'avant, il "hurle" toujours avec la même intonation, la même expression, il n'y a plus beaucoup de nuances dans ce qu'il fait. Par contre, batteur m'a scotché. Bizarre d'ailleurs, car je pensais que c'était un nouveau, mais après vérification, c'est le même depuis 2006. Autant sur les concerts précédents, j'avais toujours une petite impression que c'était parfois un peu approximatif, autant ici, il était très précis, avec en plus une puissance énorme du début à la fin. Et en plus de ça il était très technique, et me rappelait même parfois un certain Nick Barker. C'est peut-être le fait d'être plus près de la scène cette fois-ci qui a modifié mon impression.

Niveau setlist, ils ont puisé un peu dans toute leur discographie, je n'étais donc pas trop largué du fait de ne pas bien connaître (voire pas du tout) les 2 albums qui ont suivis Damnation And a Day. Ils ont joué tous leurs plus grands "tubes" si je puis dire, on aurait dit une sorte de concert best-of, c'était parfait pour moi je n'en demandais pas plus ! Par contre, dommage que le son était assez mauvais. On distinguait très mal le clavier notamment. Même en connaissant les morceaux, j'avais parfois du mal.

Retour en haut de la page