RAMMSTEIN

Sportpaleis - Anvers - 08/03/2012

Après Dream Theater et Pallas, un 3° concert exceptionnel en l'espace de 8 jours seulement ! Sauf qu'à la base, celui-ci n'était pas du tout prévu au programme. Et pour cause, il avait été sold-out en moins de temps qu'il ne faut pour le dire il y a déjà plusieurs mois, j'avais même râlé de ne pas avoir pu me procurer une place. Et voilà que 2 jours avant le concert, Gael me dit qu'un de ses collègues a 2 places à revendre ! Je crois que j'ai du réfléchir à peine... une demi-seconde avant de me précipiter dessus ! Ca faisait vraiment longtemps que je voulais voir ce groupe mythique dont le show est paraît-il si exceptionnel.

Et en plus ça se passait au Sportpaleis, où je n'étais jamais allé. Le moins qu'on puisse dire c'est que ça change des Biebob, Spirit ou autres Hof Ter Lo. C'est de très loin la plus grande salle dans laquelle j'ai été jusque maintenant, assez impressionnant quand on débarque à l'intérieur pour la première fois. C'est déjà bien rempli, mais on arrive à se frayer un chemin jusque devant la scène (vers le 5° rang, ce qui est très bien compte tenu du monde qu'il y avait).

L'intro du concert donne tout de suite le ton : une gigantesque passerelle métallique descend du plafond, au-dessus du public, accompagnée de fumigènes et autres petites explosions. Le groupe arrive à l'opposé de la salle et se fraye un passage jusqu'au centre de celle-ci. Une plate-forme élévatrice les amène jusqu'à la passerelle, et ils rejoinent la scène en passant juste 2-3m au-dessus du public. Bon déjà ça, comme entrée en matière, c'est énorme !

Le reste du show n'en sera pas moins impressionnant. Les effets visuels se succèdent les uns après les autres. A partir d'un certain moment on se dit qu'on a tout vu, mais non ! Il y a toujours quelques chose de nouveau à voir sur quasiment chaque morceau, et ce durant les 2h de concert !

En vrac : des énormes structures de lumières, des flammes, des fumigènes, des explosions, des paillettes, des lance-flammes tantôt à la main tantôt à la bouche, sans oublier de la pyro de scène ! Un des effets qui m'a particulièrement plu (je le décris maintenant car je n'ai pas de photo de ce moment-là), c'étaient des fusées attachées à des câbles en hauteur, qui ont littéralement traversé la salle, d'autres ont ensuite pris le relais dans l'autre sens jusque la scène, avant qu'une pluie d'étoiles scintillantes oranges ne submergent celle-ci. Tout ça a été très vite (4-5 secondes), mais l'effet était incroyable.

Bon, allez, voilà tout ça en photos ! On commence avec les gerbes de flammes, dès le début du concert. Etant assez près de la scène, je peux dire que la chaleur était très intense, ça faisait limite mal aux yeux. Je ne sais pas comment ils font eux, en étant sur scène et donc encore plus près.

Les énormes canons de lumières, qui dirigeaient leurs faisceaux depuis le haut mais aussi le dessous de la scène. Ca c'est pas du faisceau de tapette !

Un autre effet sympa : des énormes colonnes de fumée projetée dans les airs, mais ce n'était pas des fumigènes traditionnels, car c'était très rapide et ça se dissipait quasi instantanément.

Changement de backdrop ! Le premier représentait des motifs qui ressemblaient un peu à des muscles (interprétation personnelle !), il a disparu sans qu'on s'en rende compte. Enfin en tout cas je ne l'ai pas remarqué tout de suite, mon regard devait certainement être attiré par autre chose au moment où ça a changé.

Le nouveau backdrop ressemble à une structure de ruche géante transparente, qui laisse deviner qu'il y a encore pas mal de profondeur derrière...

Des pieds de micros enflammés ! Faut pas avoir peur de se bruler la gueule !

Le clavériste et sa tenue "futuriste". Ca ne se voit pas sur les photos, mais il est sur un tapis roulant, et il passe quasiment tout le concert à jouer tout en marchant sur place. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il a sa dose de sport à chaque concert !

Ha ben voilà encore autre chose : des lance-flammes à la bouche ! Les cracheurs de feu du futur !

Une photo où on voit très bien les structures géantes remplies de spots. Elles étaient suspendues par plusieurs câbles accrochés tout autour, ce qui fait qu'elles pouvaient être dirigées un peu dans toutes les directions, et à des hauteurs différentes. Visuellement ça le fait, car ça donne chaque fois quelque chose de différent (on le voit un peu plus loin).

Ca vous dirait de vous laver sous une douche géante d'étincelles ?

Le chanteur se transforme en boucher sanguinaire, armé d'un énorme couteau. Une casserole géante fume déjà, avec le clavériste à l'intérieur !

Encore un très bel effet avec les canons de lumière

Après le lance-flamme à la bouche, voici le modèle XXL, mais à la main cette fois ! Rien de mieux pour mettre le feu à la casserole géante, tandis que le clavériste (qui est toujours dedans), se cache en s'abaissant à chaque nouveau jet de flamme ! Ces types sont fous !

Changement d'accessoire, avec cette fois une sorte d'arc à flèches géant, qui faisait un ballet d'étincelles. Ca me faisait assez penser à ce qu'on voit parfois aux spectacles du Groupe F.

Et entre-temps, le backgrop a une nouvelle fois disparu mystérieusement, laissant apparaître toute la profondeur de la scène, avec une sorte de décor d'usine dans le fond, et des nouvelles grosses structures de spots. C'est là qu'on se rend compte que cette scène est vraiment gigantesque.

Encore des flammes ! Au moins on ne risque pas de mourir de froid !

Le clavériste s'offre une petite croisière en bateau pneumatique, porté par la foule. Original !

Un des guitaristes, seul en plein centre de la salle, tandis que la passerelle métallique s'abaisse à nouveau au-dessus du public.

Les autres musiciens le rejoignent, à 4 pattes, comme des animaux, avec leur maître qui leur donne des coups de bâton.

Et pendant ce temps-là, c'est une mini scène qui est sortie du sol, en plein milieu de la salle, et depuis laquelle ils joueront 2-3 morceaux en plein milieu du public !

Et ça a beau être une mini-scène, mais les lights sont quand même sympas !

Retour sur la scène principale, tous les musiciens sont face au public, exactement comme lorsqu'ils sont arrivés au début du concert.

Quelques minutes de pause plus tard, c'est parti pour le rappel. Et ils sont encore loin d'avoir fini de me surprendre au niveau du show ! Voilà qu'une énorme hélice fait son apparition à l'arrière de la scène.

Un autre petit truc sympa, mais qu'on ne voit pas sur les photos : à un moment on entendait des battements de coeur. Et voilà que le chanteur ouvre sa veste, et on voit appraître un gros coeur rouge, qui clignotait au son des battements, parfaitement synchro. Evidemment il n'a pas pu s'empêcher de l'arracher et d'y mettre le feu :-)

Explosions de paillettes ! On n'y avait pas encore eu droit, voilà c'est fait !

Allez, 2° salve !

Petit changement de costume pour encore en mettre plein la vue, avec des ailes géantes accrochées dans le dos.

Ca aurait été carrément nul si les ailes ne s'étaient pas transformées à leur tour en lance-flammes !

Encore un autre effet de lumière très sympa : il y avait un gigantesque miroir accroché au fond de la scène, qui réfléchissait les énormes faisceaux de lumière venant par le bas. Ca faisait vraiment "lumière divine", comme on peut en voir dans des dessins animés quand Dieu se met à parler depuis le ciel lol !

Bon allez, encore un dernier truc pour la route, histoire de finir en beauté : un énorme canon monté sur rail, qui faisait des aller-retours devant la scène, en envoyant un déluge de mousse sur le public ! Ce qui est cool, c'est qu'après un concert comme ça, on n'a pas besoin de prendre de douche lol ! Sympa le concept "concert métal / soirée mousse" !

Et voilà l'état de la salle à la fin du concert : 10cm de mousse, et des paillettes partout ! Je plains ceux qui doivent nettoyer tout ça après...

Tout comme je plains les roadies qui doivent démonter tout le matos ! Ils ont du pain sur la planche !

Bref, voilà j'ai enfin vu Rammstein pour la première fois, et je dois dire que c'est indéniablement le concert le plus spectaculaire que j'ai pu voir jusqu'ici ! Je dirais que même les concerts de Kiss, qui sont pourtant déjà assez incroyables, sont un niveau en-dessous. Ici, ça n'arrête pas, on en prend pleins les yeux du début à la fin non-stop !

Musicalement, c'est du gros métal-électro très carré et très lourd, avec du chant en allemand. Je n'ai jamais écouté aucun de leurs albums, et je n'avais même jamais vraiment regardé de vidéos, mis à part quelques très courts extraits que j'ai du voir à la télé une fois. Je savais juste que c'était du gros show avec pleins d'effets pyro ! J'avais un peu peur que ce soit un peu tout le temps la même chose point de vue musical, mais pas du tout en fait ! Et quand bien même, le show est tellement énorme qu'il en ferait presque oublier la musique.

Si vous n'avez jamais vu et que vous avez l'occasion d'y aller, foncez ! Les places sont chères mais on en a clairement pour son argent. Choisir de préférence une date dans une très grosse salle, car je ne pense pas que toutes les salles disposent de l'infrastructure nécessaire pour un show pareil (notamment pour la passerelle géante au-dessus du public, et la mini-scène qui sort de nulle part en plein milieu de la salle).


Le mot de la fin : put***, mais ce show était vraiment ENORME !!! Je ne sais pas combien de fois je l'ai dit ou pensé, mais ça m'a vraiment scotché !!! C'est un truc que je ne suis pas prêt d'oublier. Il est certain que j'irai les revoir sans hésiter si l'occasion se re-présente !

Retour en haut de la page